Premier échange approfondi entre le commissaire européen à l'Agriculture et le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation
Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr
12/11/2018
Communiqué

Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, a rencontré à Paris Phil Hogan, commissaire européen à l'Agriculture, samedi 10 novembre. Ce premier rendez-vous a été consacré à un échange de vues approfondi sur le projet de réforme de la politique agricole commune (PAC) et sur les négociations commerciales internationales.

Le ministre a rappelé l'attachement de la France à une PAC forte et commune, dans ses règles comme dans son financement. La future PAC doit offrir les moyens d'accompagner les filières agricoles et alimentaires dans leur structuration et dans leur transition écologique. Il s'est exprimé en faveur d'un objectif minimal de dépenses en faveur de l'environnement qui couvre l'ensemble du premier et du second pilier de la PAC.

Il a insisté sur la nécessité que la PAC permette de protéger tous les agriculteurs européens, contre les risques climatiques, sanitaires et économiques, mais aussi les agriculteurs situés dans les territoires les plus fragiles ou les plus éloignés et qui permettent la préservation de ces territoires.

Enfin, il a plaidé pour une réelle simplification de la PAC pour les agriculteurs et les citoyens européens.

Le Commissaire Hogan a déclaré partager ces objectifs qui sous-tendent la proposition de la Commission. Il a souligné que la PAC2020 soutiendrait davantage que par le passé les actions en faveur de l'environnement, notamment les pratiques favorables au climat. Il a également rappelé que le nouveau modèle de mise en œuvre proposé visait précisément à répondre à l'objectif de simplification.

S'agissant des négociations commerciales, le ministre a appelé à la plus grande fermeté dans les échanges qui se déroulent entre la Commission européenne et les pays du Mercosur. Il a également indiqué que l'agriculture devait rester exclue du champ des accords entre l'Europe et les États-Unis. Le commissaire a assuré le ministre de sa plus grande vigilance et de sa mobilisation dans la défense des intérêts des agriculteurs européens en ligne avec le mandat confié à la Commission européenne.

Enfin, le ministre a souligné l'importance de mettre en place une véritable stratégie pour la production de protéines végétales en Europe, et a salué l'engagement du commissaire qui a lancé un travail dont les conclusions seront rendues à Vienne les 22 et 23 novembre.

Le ministre a déclaré : « Ce premier échange avec la commissaire Hogan a été riche et fructueux, nous sommes en phase sur de nombreux sujets. La France sera un partenaire actif, exigeant et vigilant dans la négociation de la future PAC comme dans la politique commerciale de l’Union européenne. »

Le commissaire s’est également exprimé : « J’ai été très content de rencontrer le nouveau ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume. Je me réjouis de travailler étroitement et de manière productive avec lui à l’avenir. Une PAC simplifiée et modernisée est la garante de l’avenir de l’agriculture et de l’alimentation en Europe. Je me félicite du soutien que le ministre et la France nous témoignent dans notre effort pour faire évoluer la PAC dans l’intérêt des agriculteurs, de l’environnement, du climat et de la société entière. »

À télécharger

Premier échange approfondi entre le commissaire européen à l'Agriculture et le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation (PDF, 80.99 Ko)

Contacts presse

Service de presse de Didier Guillaume - Tél. : 01 49 55 59 74 ; cab-presse.agriculture@agriculture.gouv.fr
Service de presse du ministère - Tél. : 01 49 55 60 11 ; ministere.presse@agriculture.gouv.fr

Voir aussi