Plan national de réduction des risques d'antibiorésistance en médecine vétérinaire
09/09/2012

L’antibiorésistance constitue sans doute un des défis médicaux majeurs du XXIe siècle.De plus en plus de souches de micro-organismes se montrent ainsi résistantes aux antibiotiques. Comment, dans ces conditions, traiter efficacement les infections chez l’animal?

Le plan national de réduction des risques d’antibiorésistance en médecine vétérinaire, lancé le 18 novembre 2011 par le ministère en charge de l’agriculture, vise justement à réduire ce risque et préserver l’efficacité des antibiotiques.

 

Ce plan vise un double objectif :

- d’une part, diminuer la contribution des antibiotiques utilisés en médecine vétérinaire à la résistance bactérienne ;

- d’autre part, préserver durablement l’arsenal thérapeutique pour la médecine vétérinaire, et ce d’autant plus que la perspective de développement de nouveaux antibiotiques, est réduite.

En terme quantitatif, le plan vise une réduction en 5 ans de 25%de l’usage des antibiotiques vétérinaires, en développant les alternatives qui permettent de préserver la santé animale sans avoir à recourir aux antibiotiques.

Télécharger le plan national de réduction des risques d'antibiorésistance en médecine vétérinaire, version française. (PDF, 3.12 Mo)

Télécharger la version anglaise. (PDF, 3.13 Mo)

Voir aussi