Accueil > Ministère

Ministère

16/04/2014

Missions et organisation du ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt.

Décret n° 2014-412 du 16 avril 2014 relatif aux attributions du ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt

Hôtel de Villeroy (cabinet du ministre) © Xavier Remongin / min.agri.fr

Le Président de la République,
Sur le rapport du Premier ministre,
Vu le décret n° 59-178 du 22 janvier 1959 relatif aux attributions des ministres ;
Vu le décret n° 2008-636 du 30 juin 2008 modifié fixant l’organisation de l’administration centrale du ministère chargé de l’agriculture, de l’alimentation et de la pêche ;
Vu le décret du 31 mars 2014 portant nomination du Premier ministre ;
Vu le décret du 2 avril 2014 relatif à la composition du Gouvernement ;
Vu le décret du 9 avril 2014 relatif à la composition du Gouvernement ;

Le Conseil d’Etat (section des travaux publics) entendu ;
Le conseil des ministres entendu,
Décrète :

Article 1

Le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt prépare et met en œuvre la politique du Gouvernement dans le domaine de l’agriculture, des industries agroalimentaires, de la forêt et du bois.

Il prépare et met en œuvre la politique de l’alimentation, en liaison avec le ministre de l’économie, du redressement productif et du numérique et le ministre des affaires sociales et de la santé.

Il participe à la mise en œuvre de la politique du Gouvernement en matière de commerce international. A ce titre, il est associé à sa représentation dans les instances internationales traitant de ces questions.

Article 2

Le ministre de l’agriculture et de l’agroalimentaire exerce, en particulier, les attributions suivantes :

  1. Il définit et met en œuvre la politique en matière d’enseignement agricole et de formation continue et participe à la définition et à l’animation de la politique en matière de recherche agronomique, biotechnologique et vétérinaire ;
  2. Il définit et met en œuvre la politique en matière de santé des plantes et des animaux et de promotion de la qualité des produits agricoles et alimentaires ;
  3. Il définit et met en œuvre la politique sociale en ce qui concerne les exploitants et salariés agricoles ;
  4. Il participe à la définition et à la mise en œuvre de la politique en faveur du monde rural pour ce qui concerne le monde agricole ;
  5. Il définit et met en œuvre la politique dans le domaine des industries agroalimentaires ; à ce titre, il est associé à la politique de la pêche et de l’aquaculture ;
  6. Il définit et met en œuvre, avec le ministre de l’économie, du redressement productif et du numérique et le ministre des affaires sociales et de la santé, la politique relative au contrôle de la qualité et de la sécurité sanitaire des produits agricoles et alimentaires ;
  7. Il participe aux négociations européennes et internationales.

Article 3

Le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt a autorité sur l’administration centrale du ministère chargé de l’agriculture, de l’alimentation, de l’agroalimentaire et de la forêt, telle que définie par le décret du 30 juin 2008 susvisé.

Pour l’exercice de ses attributions dans le domaine de l’agroalimentaire, il dispose de la direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services.

Pour l’exercice de ses attributions en matière de commerce international, il peut faire appel à la direction générale du Trésor.

Article 4

Le Premier ministre et le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement, sont responsables, chacun en ce qui le concerne, de l’application du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait le 16 avril 2014.

Par le Président de la République : François Hollande

Le Premier ministre,
Manuel Valls
Le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du gouvernement,
Stéphane Le Foll

Lire le décret sur le site de légifrance.

En savoir plus :

Voir aussi

Un ministère en actions

14/02/2014

Quelles politiques sont mises en œuvre par le ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt ? Pourquoi et comment « produire autrement » ? Comment soutenir la compétitivité des entreprises agroalimentaires françaises ? Pourquoi une campagne antigaspillage alimentaire…?