Maladie d'Aujeszky : le département des Pyrénées-Atlantiques recouvre son statut indemne
©dr

Dans le cadre des opérations de surveillance régulière de la maladie d'Aujeszky dans les cheptels porcins, un foyer a été confirmé le 16 mars 2018 dans les Pyrénées Atlantiques dans un cheptel en plein air. Les animaux de l'exploitation contaminée ont été euthanasiés et les opérations de nettoyage et de désinfection réalisées.

Le résultat des enquêtes épidémiologiques conduites par le Préfet - Direction départementale en charge de la protection des populations - ont permis d'écarter toute diffusion du virus à proximité de l'élevage infecté.

L’ensemble des élevages situés dans un rayon de 5 km a ainsi fait l’objet d’une visite clinique et de dépistages sérologiques, avec résultats favorables. L'origine de la contamination semble être vraisemblablement la faune sauvage.

Dans ce contexte, toutes les mesures de restriction en place autour du foyer sont levées à compter du 28 mars. Les autorités françaises ont notifié la clôture du cas à la Commission européenne et à l'OIE.

Ce foyer rappelle l'importance de la mise en place des mesures de biosécurité dans tous les élevages porcins, également ceux en plein air.

Voir aussi