Lutter contre la grippe aviaire : un exercice réussi en Auvergne !
Cellule de crise pour la gestion de l'exercice du plan d'alerte ORSEC epizooties
Cellule de crise pour la gestion de l'exercice du plan d'alerte ORSEC epizooties

En mai dernier, un exercice grandeur nature d’épizootie de niveau III était organisé par les agents du Service Régional de l'Alimentation (SRAL) de la DRAAF Auvergne, ceux de la Direction Départementale de la Protection des populations (DDPP) du Puy-de-Dôme et ceux de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de l'Allier. But de l'opération ? Comment réagir face à une alerte déclarée en Auvergne après la découverte sur deux exploitations agricoles d’une suspicion de foyer d’influenza aviaire.

Scénario de la journée

Tôt le matin, un vétérinaire mandaté est appelé sur une exploitation par un agriculteur. Il croit détecter un cas d'influenza aviaire. Aussitôt, de chez cet agriculteur, le vétérinaire prévient la DDPP. Au vu des signes cliniques décrits par le vétérinaire, le responsable de la DDPP décide de mettre en place son dispositif opérationnel « plan d'urgence » avec notamment une cellule de crise au sein de sa DDPP. Il avertit le préfet qui décide de son côté d'activer le Centre Opérationnel Départemental de sa préfecture.

Les premières conclusions

Cet exercice de crise a mis en exergue la bonne coopération des services de l’État et de ses partenaires locaux (départements de l’Allier et du Puy-de-Dôme). De son côté, la DRAAF Auvergne en tire les enseignements suivants :

  • l’intégration des maladies à plan d’urgence dans le dispositif ORSEC[1] apporte une valeur ajoutée et une sécurité pour la gestion d’une crise sanitaire,

  • la gestion d’une crise sanitaire nécessite :
    - de la sérénité,
    - une chaîne de commandement avec des rôles identifiés,
    - des procédures identifiées,
    - une compétence vétérinaire,

Ces conclusions vont permettre d’améliorer les pratiques des équipes en charge des activités vétérinaires et de mettre à jour le dispositif ORSEC.

Née d'une obligation des DDPP de réaliser des exercices « Plan d'Urgence » entre 2013 et 2016, cette simulation de crise sanitaire a pour objectif de « tester la réactivité des services de l’État et des différents acteurs partenaires du dispositif ORSEC Epizooties en cas de crise sanitaire majeure », précise Guy Rebours, du pôle coordination du SRAL.

 

[1] Le Dispositif d'Organisation de la Réponse de la Sécurité Civile a pour objectif la protection des populations et est déclenché lors d'événements pouvant porter atteinte à la vie ou l'intégrité des personnes ou de l'environnement.

 

Pour aller plus loin...

> Les PISU (plans d'intervention sanitaire d'urgence) en santé animale
> Gestion de l’alerte
> Gestion des suspicions
> Gestion des foyers

  • Agent en action lors de l'exercice de crise plan ORSEC épizooties
    Agent en action lors de l'exercice de crise plan ORSEC épizooties
  • Cellule de crise pour la gestion de l'exercice du plan d'alerte ORSEC epizooties
    Cellule de crise pour la gestion de l'exercice du plan d'alerte ORSEC epizooties

Voir aussi