L’espace- test agricole : un incubateur d’agriculteurs !
Crédit ci-après
©Pascal.Xicluna/Min.Agri.Fr
Le dispositif des espace-test agricole propose depuis une petite dizaine d'années de tester en grandeur nature la faisabilité de devenir paysan. En Ile-de-France, 35 agriculteurs se sont installés (ou sont en cours d’installation) grâce à ce dispositif porté par un réseau de paysans et de consommateurs à la recherche de produits locaux et bio. Reportage sur l'un des sites de l’espace test Les Champs des Possibles - couveuse et coopérative d’activités agricoles - à Toussacq en Seine-et-Marne.

Sur un petit morceau de terre de la grande banlieue parisienne, Jean-Pierre élève depuis quelques mois ses 200 poules pondeuses bio et 1500 volailles de chair. Il y côtoie Noémie qui s’essaye à l’élevage de chèvres et la production de fromage, Maela qui se teste en paysan-boulanger, Michel qui finalise son installation comme maraîcher après 2 ans de test,… Après 20 ans dans le négoce de céréales, Jean-Pierre, fils d’agriculteur, a jeté l’éponge pour revenir à la terre. Encore faut-il en trouver, en Ile-de-France! Au bout d’un an de recherches infructueuses et de démarches d’installation contrariées par son âge « atypique », c’est sur les Champs des Possibles que ce cinquantenaire a élu temporairement domicile. Depuis 2009, la ferme de Toussacq, l’un des 12 sites de l’espace-test en archipel, accueille sur quelques hectares des porteurs de projets en agriculture qui veulent se tester. Ces « apprentis » agriculteurs expérimentent leur projet de production sur des parcelles partagées avec un tuteur agriculteur. Ils produisent en grandeur réelle et sur une durée limitée avant de s’installer : ils gèrent, organisent, vendent découvrent le métier et s’insèrent dans un réseau professionnel sans encore avoir à créer leur entreprise.

Un dispositif créé en réponse aux besoins des consommateurs

Née en 2009 dans le sillage du groupement de consommateurs et de paysans des Amap Ile-de-France en recherche de producteurs bio et locaux, cette installation pilote fait partie des tous premiers « espaces-test agricoles » fédérés dans le Reneta. Ce dispositif fonctionne comme une couveuse d’activités adaptée pour la production agricole : l’entrepreneur à l’essai utilise alors la coopérative comme sa propre exploitation pendant la durée de son test. L’espace-test lui donne un statut juridique, une couverture sociale, l’accompagne et le forme selon ses besoins. « De l’idée romantique de devenir paysan à l’exercice réel du métier avec son impact sur ses revenus, sa vie de famille, il y a souvent un grand décalage! Le test permet de faire demi-tour sans casse… Tout en se formant, validant ses techniques et son modèle économique », analyse Sylvain Pechoux cogérant des Champs des possibles.

Depuis 2009 en Ile-de-France, 35 paysans se sont installés grâce à ce dispositif, principalement en maraîchage et élevage. « Ces nouveaux venus n’ont la plupart du temps pas d’origine agricole, ils sont à quelques exceptions près « hors cadre familial ». Il y a beaucoup de femmes (39%) et l’âge moyen est élevé : 36 ans. Avec quasiment tous la volonté d’être en circuit court, ils créent le plus souvent leur ferme ex nihilo, parfois sur des terres appartenant à des collectivités. Ils ont une vision fine de la commercialisation, un rapport à la propriété et au métier différent». Devenir paysan non loin du béton honni-chéri n’est plus une utopie !!