Les rapports d’activité de la DGPE

La Direction générale de la performance économique et environnementale des entreprises (DGPE) a pour missions principales d'accompagner les acteurs économiques pour soutenir la relance économique et la transition agro-écologique des filières françaises.

À l'horizon 2020, la DGPE a l'ambition que les entreprises des filières agricole, agroalimentaire, forêt-bois, cheval et bioéconomie soient reconnues comme le moteur vert et innovant de l'économie française. Cela doit se traduire par l'augmentation de la production et des parts de marché des entreprises, la création de nouveaux produits, services et donc des emplois, enfin par le développement des exportations.

Chiffres, dates clés, missions, principaux chantiers… consultez ci-dessous l’ensemble des rapports d’activité de la Direction générale de la performance économique et environnementale des entreprises (DGPE).

2017

En 2017, notre pays a connu un élan de rénovation et de transformation. L’élection présidentielle puis l’arrivée d’un nouveau ministre de l’Agriculture ont marqué cette année. La DGPE s’est engagée dans ce mouvement en adaptant ses méthodes de travail et ses approches avec l’envie de transformer l’agriculture en la rendant plus performante d’un point de vue économique mais aussi environnemental. La communauté de travail de la DGPE s’est fortement mobilisée pour atteindre nombre d’objectifs dans un contexte global complexe.

Le rapport d’activité 2017 de la DGPE (PDF, 5.05 Mo)

2016

La DGPE, avec l’appui des équipes de FranceAgriMer et des services déconcentrés, a fait face aux crises conjoncturelles et aux situations exceptionnelles rencontrées en 2016, tout en continuant à préparer l’avenir aux côtés des acteurs professionnels des filières agricoles, agroalimentaires et forestières et du secteur du cheval.

Le rapport d'activité 2016 de la DGPE (PDF, 1.9 Mo)

2015

2015 a été une année importante pour le projet agro-écologique pour la France qui permet d’allier une performance à la fois économique, environnementale et sociale. Cette triple performance est une véritable opportunité pour les entreprises des secteurs agricole, agroalimentaire et forestier, qui doivent devenir les moteurs verts de notre économie française. La COP21 a été un temps fort de l’année avec la participation de la DGPE aux négociations qui ont permis de signer l’Accord de Paris.

L’année 2015 a également été marquée par de nombreuses crises sanitaires et économiques. La capacité de réaction et d’adaptation de la DGPE a été très importante, avec, notamment, la mise en place dans des délais très réduits du plan de soutien à l’élevage doté de 600 millions d’euros en 2015.

Le rapport d’activité 2015 de la DGPE (PDF, 2.73 Mo)

Voir aussi