Les formations à l’égalité femme-homme : des acquis toujours à défendre
Conférence dirigée par des femmes
Conférence dirigée par des femmes ©Cheick.saidou/Min.Agri.Fr
La haute fonctionnaire à l’égalité entre les hommes et les femmes présente les actions menées Depuis novembre dernier, le ministère a mis en place un dispositif de formation continue pour les personnels encadrants destiné à sensibiliser et informer sur les enjeux et les réalités de l’égalité femme-homme. Sur la base d’une formation obligatoire, ce module qui intègre également le sujet plus général de la lutte contre les discriminations sera déployé au cours de l’année 2015 en AC, DRAAF-DAAF et EPL. Rencontre avec Odile Bobenriether, haute fonctionnaire à l’égalité entre les hommes et les femmes, à l’initiative de ce projet, en partenariat avec le Bureau de la formation professionnelle et du développement des compétences, en administration centrale.
 
jpg - 32.6 ko
Les stéréotypes ont la vie dure...

Aujourd’hui, plus que jamais, il est indispensable de rappeler les valeurs de la République, et l’égalité entre les hommes et les femmes est l’une d’entre elles.

La formation continue permet d’évoluer sur le plan professionnel tout au long de la vie, mais elle intervient aussi pour permettre le partage de cadres de références communs, comme le savoir-être au travail.

« De la rencontre de ces objectifs avec la feuille de route gouvernementale sur l’égalité entre les femmes et les hommes est né ce dispositif où chaque encadrant peut s’interroger sur ses pratiques de management et développer ses points de vigilance à ce sujet », commente Odile Bobenriether.

L’égalité, un acquis ? Juridiquement, certes, mais dans les faits, elle reste trop souvent à défendre. Et rappelons que les femmes n’ont pu voter qu’à la fin de la guerre, attendre 1965 pour disposer d’un chéquier sans l’autorisation de leur mari, et 1974 pour avoir librement accès à l’IVG. Pas si loin, tout ça...

Aujourd’hui, on constate, par exemple, que seulement 14 % des femmes exercent un mandat de maire, et que 50 % d’entre elles exercent dans 12 familles de métier, contre 20 familles pour les hommes...

Des chiffres, mais aussi des ressentis sur les comportements, sur le harcèlement sexuel et moral, sur les violences sexistes. Il reste encore à faire avec les mentalités. La formation est un vrai levier pour agir sur ces préjugés ou ces comportements.

«  L’État se veut exemplaire dans ce domaine, et le MAAF a souhaité s’investir fortement sur ce sujet, poursuit Odile Bobenriether. Nous avons lancé un appel d’offres et retenu un prestataire qui a une solide expérience en la matière et qui, avec trois formatrices et un formateur, interviendra auprès d’un public d’environ 1000 participants ».

jpg - 31.7 ko
Une offre d’emploi bien discutable...

Définir les concepts, donner un cadre juridique, échanger entre participants

«  Il s’agit de mettre des mots sur des réalités, des faits précis, de bien comprendre ce que recouvrent les stéréotypes, de voir par quels mécanismes on arrive à certains comportements inacceptables, précise Odile Bobenriether. Et aussi, c’est très important, nous avons souhaité rappeler le cadre juridique précis qui régit ces questions d’égalité et de prévention des discriminations. Car il existe un cadre légal, et même une directive européenne ! »

Enfin, la formation s’attache à identifier des situations à risques, à travers des cas concrets.
Les premières évaluations de ces formations attestent d’une réelle satisfaction des participants. C’est un point dont Odile Bobenriether se montre particulièrement heureuse.

«  La qualité de vie au travail, c’est extrêmement important, et la lutte contre les discriminations y participe. Il en va de la motivation et de l’implication de toute la communauté de travail. Le respect de chacun, c’est essentiel. »

Pour en savoir plus

- le plan d’action du gouvernement 

- la feuille de route du MAAF

- égalité et parité : les textes

- le powerpoint de la conférence sur la parité devant France AgriMer, janvier 2014, par Odile Bobenriether

- et l’ensemble de l’espace dédié aux questions d’égalité femme-homme sur l’Intranet du ministère

Voir aussi