Les experts alim'agri - La forêt française, gestion durable et innovation
Avec plus de 30% du territoire métropolitain et 440 000 emplois induits, la forêt française est un secteur important de l'économie française, porteuse d'innovations. Interview de Véronique Borzeix, sous-directrice des filières forêt-bois, cheval et bioéconomie.

 

La forêt française en quelques chiffres

  • La forêt française c’est 16,5 millions d’hectares, soit 31% du territoire métropolitain et 8 millions d’hectares en outre-mer.
  • C'est la 4e forêt européenne par sa surface.
  • Enfin, c'est un secteur qui génère 440 000 emplois en France.

Pourquoi et comment entretenir la forêt ?

La forêt française, c'est une forêt créée et entretenue par l'Homme.

La gestion forestière passe par les coupes de bois. Elles permettent de laisser davantage de place et de lumière aux jeunes arbres.

Les forêts se régénèrent par voie naturelle ou plantation. C'est alors l’occasion de planter des essences mieux adaptées, au changement climatique par exemple ! Cette régénération est utile, elle renforce la vitalité des forêts en les aidant à résister aux maladies, aux incidents climatiques et favorise le rôle dépolluant des forêts.

Enfin, le bois issu des coupes est vendu et alimente tout un secteur économique. Couper plus de bois et gérer durablement la forêt, tels sont les principaux objectifs du Programme national de la forêt et du bois. Pour cela, nous bénéficions des savoirs-faire des forestiers français.

Quels sont les principaux débouchés pour le bois ?

La forêt française produit chaque année environ 36 millions de m³ de bois. Ce bois sert à la construction (charpente, menuiserie, ameublement), à l'industrie du papier, du bois composite, au bois énergie ou encore à la fabrication de molécules qui entrent dans la composition de produits pharmaceutiques notamment. L’exploitation du bois, c'est donc à la fois des débouchés classiques et bien connus, mais aussi, de plus en plus, des utilisations innovantes, qui offrent une alternative aux matières fossiles. Le secteur forêt-bois joue un rôle particulièrement important dans le secteur de la bioéconomie.