« Les 10 commandements d'un élève engagé »
09290_085.jpg
Comment lutter contre le gaspillage alimentaire à la cantine ? Sensibiliser les élèves ! C’est l’objectif de ce manifeste de Christophe Demangel.

Parce qu’il ne supporte pas qu’au self, un élève prenne un yaourt pour le jeter ensuite sous prétexte que ses parents ont « payé le repas », Christophe Demangel, chef au collège Jules Grévy de Poligny, propose « les 10 commandements d’un élève engagé ». un manifeste qui fait suite à ses « 10 commandements d’un chef engagé ». À méditer en ces temps de lutte contre le gaspillage alimentaire.

 

1 - En tant qu’élève engagé, tu ne diras pas « c’est dégueulasse »

Les personnels des cantines commencent tôt le matin pour préparer les repas. Ils doivent respecter des règles strictes d’hygiène, d’équilibre nutritionnel des menus, coûts, éducation au goût…Sachant cela dis plutôt : « je n’aime pas » car tu as le droit de ne pas aimer.

2 – Tu apprendras à goûter

Depuis que ta maman t’a donné son lait maternel, tu as en toi des notions de goût que tu dois savoir exploiter avec tes 5 sens :
- le goût avec ta langue et ses pupilles gustatives
- l’odorat avec ton nez
- le toucher avec tes mains 
- l’ouïe avec tes oreilles (écoute le bruit du pain qui sort du four chez ton boulanger, ou le gâteau qui chante quand il est cuit)
- la vue avec tes yeux 

3-Tu diras au chef de ne pas te servir si tu n’aimes pas

Sais tu que 30 à 40 % des déchets du repas terminent à la poubelle et qu’un élève sur deux sort de la cantine en ayant encore faim ? Tu goûteras aussi avant de dire que tu n’aimes pas car tu permettras aux élèves qui aiment de se resservir au « RAB » à la fin du service et ainsi d’éviter de jeter de la nourriture inutilement.

4 – Tu n’auras pas les yeux plus gros que le ventre

Cela ne sert à rien de gaspiller même si tes parents ont payé le repas. Tu ne perceras pas d’un coup de couteau un yaourt que tu n’aimes pas avant de le jeter à la poubelle. Sais tu qu’en France les poubelles des villes débordent et qu’il est grand temps de trouver des solutions à la réduction des déchets due au gaspillage alimentaire ?

5 - Tu connaîtras ton besoin en apport calorique journalier

Si tu ne le connais pas, demande le à l’infirmière de ton établissement ou à ton professeur de S.V.T, ou même à ton chef de cantine qui a l’obligation depuis octobre 2011 de te proposer des menus équilibrés.

6 -Tu ne jetteras pas le pain à la poubelle

Crois tu qu’il soit vraiment nécessaire de prendre 5 tranches de pain à chaque fois ? Demande-toi combien de tranches tu jettes en général et adapte ton choix en fonction de tes habitudes et du repas du jour. Si tu as encore faim, viens rechercher une tranche. Tu proposeras au chef de la cantine de mettre le pain en fin de chaîne car s’il est au début, tu gaspilleras, ne sachant pas ce qu’il te propose à manger.

7 – Demande l’installation d’ un « gâchimètre »

Demande à ton chef de cantine d’installer une balance « gachimètre » et de proposer un concours qui récompensera l’élève qui aura le moins de déchets dans son assiette à la fin de son repas. Les trois meilleures élèves du jour auront par exemple la chance de venir en cuisine.

8 - Tu connaîtras le prix des aliments de base

Connais tu le prix d’une baguette de pain, d’un steak, des fruits et légumes… ? Vas faire les courses alimentaires avec tes parents pour approfondir tes connaissances sur l’origine et les prix des produits.

9 - Tu ne diras pas « j’aime pas » à table à tes copains

Si tu dis cela l’effet de groupe s’enchaînera immédiatement et tes copains ne feront même plus l’effort de goûter. Par contre force-toi à goûter, à faire attention à la présentation, à la texture, la couleur, le goût... et incite tes copains à le faire aussi. Sais tu qu’il faut te présenter 7 fois un nouveau plat pour que tu finisses par l’aimer ? Ton chef de cantine le sait et c’est pour ça qu’il continue à te proposer ce que tu n’aimes pas !

10 - Tu remercieras le chef de cantine et son équipe pour la qualité des repas

Si tu as aimé ce repas, dis-le à l’équipe. Tu les motiveras dans leur tâche qui est de « Bien Faire » à manger. Quand tu as une bonne note, tu es content que tes parents te félicitent ? C’est la même chose pour les personnes qui te préparent à manger.


Si vous souhaitez entrer en contact avec Christophe Demangel :
- facebook.com/demangel.christophe
- mail : demangel.christophe@neuf.fr

Voir aussi