L'enseignement agricole renouvelle ses engagements envers ses homologues africains
FAO/Stefanie Glinski / FAO

Avec près de 70 partenariats actifs identifiés dans quasiment tous les pays d’Afrique subsaharienne avec des actions d’expertise, des jumelages d'établissements, des formations conjointes, de la formation de formateur et bien sûr des mobilités de stage et académiques, l'enseignement agricole est très actif et peut encore développer son action pour mettre en œuvre les orientations définies par le Président de la République lors de son discours de Ouagadougou, le 28 novembre 2017.

Quatre engagements pour donner une nouvelle impulsion à ces partenariats :

  • accompagner de nouvelles réformes de la formation agricole et rurale en Afrique ;
  • accroître la mobilité, y compris en BTSA ;
  • viser des formations croisées voire des doubles diplômes ;
  • accompagner les étudiants entrepreneurs.

Le Sénégal, premier partenaire de l'initiative « recrutement mutualisé »

Afin d’augmenter le taux actuel d’étudiants étrangers recrutés en deuxième année, les directeurs des écoles d’ingénieurs membres d’Agreenium ont décidé de se coordonner afin d’assurer le recrutement mutualisé d’étudiants étrangers. Cette initiative vise à améliorer l’internationalisation des établissements et l’attractivité du modèle de formation d’ingénieur « à la française ». Favoriser la mobilité des étudiants français vers les pays partenaires choisis et co-construire avec les établissements partenaires étrangers des formations et le développement des doubles diplômes, compléteront, à terme, cette dynamique.

Bénéficiant d’un financement par le Budget Action internationale du ministère, une première mission a eu lieu au Sénégal (juin 2018), partenaire majeur en Afrique et premier pays partenaire de cette initiative. La rentrée 2019 verra ainsi arriver dans les écoles membres d’Agreenium la première promotion d’étudiants sénégalais bénéficiant de ce dispositif.

Accompagner des étudiants entrepreneurs africains : l'innovation Capp'O Sud

Au sein de Montpellier SupAgro, Capp’O Sud est une cellule de pré-incubation, alliant coaching, réseautage, appui scientifique, technique, méthodologique, pour tout projet entrepreneurial agroalimentaire, agricole ou environnemental dans les pays du Sud et principalement africains.

Quels que soient la nationalité ou le statut du porteur, étudiant ou diplômé, Capp’O Sud propose un accompagnement sur mesure, en relation avec ses partenaires et réseaux internationaux, les programmes d’appui à l’entrepreneuriat comme Meet Africa et l’écosystème agronomique et entrepreneurial de Montpellier.
 

Capp'O Sud et l’Afrique depuis 2011

  • 75 jeunes Africains accueillis
  • 48 porteurs de projet africains accompagnés
    (dont 33 étudiants africains de Montpellier SupAgro)
  • 8 lauréats graines d'Agro
  • 8 entreprises créées