L'Élysée reçoit 160 jeunes de l'enseignement agricole
22/02/2018
© Sylvain Tallon / Min.Agri.Fr
Ce jeudi 22 février, le Président de la République recevait la nouvelle génération agricole en présence de Stéphane Travert. Des centaines de jeunes agriculteurs ont répondu présent à l'invitation, ainsi que 160 jeunes de l'enseignement agricole, venus de toute la France pour participer à cet événement, à l'avant-vieille de l'ouverture du Salon international de l'agriculture.

Entre fierté, émotion et étonnement de se retrouver dans ce lieu prestigieux, ils étaient 160 élèves, lycéens, apprentis et étudiants de l'enseignement agricole à arpenter ce midi la salle des fêtes du palais de l'Élysée. Autour d'eux, une foule de jeunes agriculteurs parfois à peine plus âgés qu'eux... Un moment en tout cas important pour tous ces jeunes qui représentent l'agriculture de demain.

Parmi eux, Antoine, 16 ans, en première bac Sciences et technologies de l’agronomie et du vivant (STAV) au lycée agricole de Chartes-La Saussaye (Eure-et-Loir). « Cette invitation était inattendue, mais je trouve ça bien que le Président de la République s'intéresse à nous », raconte le jeune homme qui a fait le choix de l'apprentissage « pour le contact avec le monde du travail ». Il souhaite poursuivre ses études avec un BTSA Productions animales (PA) et, plus tard, « créer [son] propre élevage de chèvres avec un atelier de transformation ».

Même enthousiasme pour Marie, 20 ans, qui, après avoir suivi un cursus identique à l'Institut Charles Quentin de Pierrefonds, établissement privé situé dans l'Oise, a enchaîné avec une année de BTSA Analyse, conduite et stratégie de l'entreprise agricole (ACSE), puis une 2e année de BTSA Agronomie productions végétales (APV). « Il était important d'être là, de représenter l'enseignement agricole ». Depuis toute petite dans le milieu agricole, elle a pour projet de reprendre l'exploitation céréalières de ses parents, en Essonne.

« Un discours franc avec des annonces encourageantes »

« C'est une fierté d'être ici ! », déclare Victor, 20 ans, en BTSA Aménagements paysagers en alternance au lycée horticole de Ribécourt (Oise). « Oui, nous avons beaucoup de chance d'avoir été invités », ajoute un camarade de promo qui ambitionne, comme lui, de devenir architecte paysagiste. Tous deux ont apprécié « la franchise du discours du Président de la République ».

Antoine, notre futur éleveur de chèvre, a trouvé le discours « très intéressant, notamment sur les aides pour le bio ». Même sentiment pour Justine, 17 ans, en terminale bac pro Aménagements paysagers au lycée agricole de Coutances (Manche). « Honorée d'être ici, à l'Élysée », elle espère que « ce qui va être mis en place va améliorer le quotidien de [ses] parents, agriculteurs ».
 

Philippe Vinçon, directeur général de l'enseignement et de la recherche (DGER) du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, était présent. L'occasion de s'exprimer sur l'enseignement agricole :