Le "repas gastronomique des Français", un patrimoine culturel immatériel de l'humanité
©Pascal.Xicluna/MinAgri.Fr

En 2010, l’Unesco décidait de classer le "repas gastronomique des Français" comme patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Cette catégorie, créée en 2003, a pour objectif de protéger les pratiques culturelles et savoir-faire traditionnels, aux côtés des sites et monuments. Retour sur la décision à l'époque de l'Unesco, et sur la définition d'un repas "à la française".

Le repas : une pratique sociale

Le "repas gastronomique des Français" à l'Unesco
Dans sa décision, le comité avait noté que la gastronomie française relèvait d’une « pratique sociale coutumière destinée à célébrer les moments les plus importants de la vie des individus et des groupes ». Car au-delà des plats, ce qui constitue le repas à la française, c’est la pratique sociale qui l’entoure : la convivialité, le plaisir du goût, le partage, l’association avec le vin, le lien aux terroirs, etc. Moment festif par excellence, occasion pour les familles – et les amis - de se rassembler, le repas est, en France plus qu’ailleurs, un moment convivial qui a lieu à heures fixes : à 12h30 chaque jour, plus de 54% des Français sont attablés. A titre de comparaison, la prise alimentaire équivalente au Royaume-Uni est à 13h10, et ne rassemble que 17% de la population. Et en France, au moins 1 repas par jour est pris en famille. Le repas français se caractérise également par le temps passé à table, l’ordre des mets (entrée, plat, dessert) – tandis qu’en Chine par exemple, tous les plats sont servis en même temps -, le plaisir de dresser une belle table, et, bien sûr, par les bons petits plats faits maison.

Un patrimoine à transmettre

La préservation est l’un des objectifs du Programme national pour l’alimentation (PNA), qui part du principe que « Bien manger, c’est l’affaire de tous ». Au travers de ce programme, les ministères se mobilisent autour d’actions concrètes : pour valoriser les produits et les savoir-faire culinaires, encourager le tourisme gastronomique sur les territoires, promouvoir le modèle alimentaire français à l’étranger, transmettre ces valeurs aux enfants dans les écoles. Autant de pistes à suivre pour sauvegarder le repas gastronomique des Français.

Voir aussi