Le Petit Producteur : Un potager au supermarché !
Un potager sur les étals des supermarchés ? Petit Producteur en a eu l’idée. Au milieu des radis et des choux, les barquettes de fruits et légumes Petit Producteur affichent fièrement leur différence. Et les consommateurs suivent. Reportage dans un Monoprix de la région parisienne.

Retrouvez notre article La "loca-mania" gagne les supermarchés

Qualité des produits, rémunération des producteurs : le collectif Petit Producteur, lancé en 2007, s’est constitué sur ces deux exigences avec, en toile de fond, la volonté de renouer le lien consommateur – producteur. « La charte Petit Producteur est construite sur un système de valeurs. Qualité des produits, qualité de vie pour le producteur et le consommateur. Notre recette, c’est d’introduire quelque chose de différent dans la relation même au client, avec la photo du producteur sur l’emballage et en proposant uniquement des produits de saisons. Ce qui signifie pour le consommateur accepter quelquefois, de ne pas trouver le produit qu’il souhaite. Pour manger des fruits et des légumes qui ont du goût, c’est la réalité du terrain qui s’impose », explique Nicolas Chabanne, le coordinateur de Petit Producteur. Ainsi, si le soleil tarde à sortir, si le producteur estime que ses produits ne sont pas encore mûrs, la livraison prévue peut être repoussée de quelques jours. « Cette exigence provoque l’adhésion des consommateurs. Mais qu’une enseigne de distribution accepte, c’est plus compliqué  », remarque Nicolas Chabanne.

Des produits locaux, durables … et bons !

Mais malgré cette contrainte, elles acceptent. Le Petit Producteur est présent dans de nombreuses grandes surfaces comme Monoprix, une enseigne de 350 magasins en France. « Notre positionnement est d’améliorer la vie quotidienne des gens. Pour le rayon alimentation, notre enjeu est d’apporter plus de choix et de qualité. Le Petit Producteur, c’est un processus artisanal que nous vendons en grande surface. Et quand il y a qualité, l’adhésion du client est total  », explique Hubert Hémard, directeur marketing de l’offre alimentaire et parfumerie chez Monoprix. La réaction des clients a été très bonne, l’offre a été élargie à plusieurs magasins et les livraisons ont été intensifiées pour garantir la fraîcheur du produit. Fort de ce succès, Petit Producteur et Monoprix proposent désormais, chaque mardi et vendredi, des paniers de légumes de 2,5 kg vendu 5,95 euros. Le panier varie selon les saisons et bien sûr, seul le producteur choisit les légumes qui le composent. L’hiver, c’est pot-au-feu !

Proximité et complicité avec le consommateur

«  Je suis fier de mon travail, de mon métier d’agriculteur, je suis prêt à répondre de la qualité des fruits et légumes que vous allez manger.  » C’est le message de la photo qui accompagne chaque barquette Petit Producteur. Comme sur un marché, la rencontre agriculteur-consommateur devient possible. Oubliés l’anonymat, la production standardisée, les fruits et légumes sans goût ! Sur le site Internet, des vidéos permettent de voir Helen Costa ramasser la mâche à la main, Yvon et Hervé Larboulette composer un panier potager. «  Internet permet de renforcer ce lien de proximité avec le consommateur. C’est important de se réapproprier ce que l’on mange  », précise Nicolas Chabanne. Et pour l’agriculteur de retrouver le contact avec le consommateur. Encore tout étonnée, une agricultrice raconte avoir reçu un appel téléphonique : « Cela fait 20 ans que je fais mon métier, c’est la première fois que l’on me dit que c’est bon ! »

Retrouvez notre article La "loca-mania" gagne les supermarchés

Plus d’infos sur www.lepetitproducteur.com

Retrouvez notre dossier spécial circuits courts

Voir aussi