Le don alimentaire en toute sécurité : suivez le guide !
Comment donner aux associations d’aide alimentaire, tout en respectant les règles d’hygiène et de sécurité sanitaire ?

Afin de faciliter la collecte, le stockage et la distribution des dons alimentaires, les associations d’aide alimentaire, la Croix Rouge française, la Fédération française des banques alimentaires, les Restaurants du Cœur et le Secours populaire français ont élaboré un guide des bonnes pratiques d’hygiène « Distribution de produits alimentaires par les organismes caritatifs », en collaboration avec la Direction générale de l’alimentation (DGAL) du ministère en charge de l’agriculture. Si ce guide est principalement conçu pour aider les personnes intervenant dans la filière de l’aide alimentaire, il nous explique comment donner aux associations d’aide alimentaire, tout en respectant les règles d’hygiène et de sécurité sanitaire. Suivez le guide !

Ce que l’on ne peut pas donner

Lors des collectes des associations d’aide alimentaire, de nombreux produits ne peuvent être donnés, pour des raisons de sécurité sanitaire :
- Les pâtisseries réfrigérées à base de crème pâtissière ou de chantilly,
- les coquillages, crustacés et huîtres,
- les produits de poissonneries réfrigérées non préemballés,
- les viandes réfrigérées non préemballées,
- les steak hachés réfrigérés, préemballés ou non,
- les abats réfrigérés préemballés ou non,
- les farces et produits réfrigérés préemballés ou non,
- les produits réfrigérés détériorés, abîmés, présentant un aspect anormal.

Bon à savoir - Les associations caritatives refuseront systématiquement :
- Les produits qui n’ont pas été conservés dans de bonnes conditions (rupture de la chaîne du froid, stockage à l’humidité, présence de nuisibles, etc.) ;
- Les produits surgelés décongelés.

Dans le cadre des collectes, les produits réfrigérés et surgelés sont systématiquement refusés par les associations d’aide alimentaire, dans la mesure où ils ne peuvent être stockés ou transportés dans le respect de la chaîne du froid.

Info Seuls les professionnels de la filière concernée peuvent faire un don exceptionnel de produits de la mer, de pâtisserie et de viande, à condition que celui-ci respecte scrupuleusement la réglementation en vigueur pour ces produits, en particulier la protection des produits, les condition de conservation et la traçabilité.

Les règles à respecter

- Vérifiez les dates de conservation :

  • Les associations d’aide alimentaire refuseront systématiquement les produits dont la DLC - date limite de consommation - est dépassée.
  • Un don de produits à DDM - date de durabilité minimale - dépassée peut être accepté (en fonction de l’aspect du produit, du goût, de l’odeur, ou de la saveur du produit, etc.).

- Vérifiez l’étiquetage en contrôlant les informations indispensables au consommateur pour faire un usage approprié du produit ou pour assurer sa traçabilité :

  • Dates de consommation,
  • Conditions de conservation et d’utilisation,
  • Numéro de lot, etc.

- Vérifiez l’état du produit  : les produits détériorés ou susceptibles de représenter un danger à la consommation sont refusés (ex. emballage perforé, boîtes de conserve bombées, couleur anormale, etc.).

Quand peut-on donner ?

Le grand public donne, à l’occasion de collectes dans les grandes surfaces, des denrées non périssables.

  • Le dernier week-end de novembre, les Banques alimentaires font appel à votre générosité. Chaque année, 100 000 bénévoles se mobilisent dans 9 000 points de collectes pour récupérer des produits secs et des conserves. Une collecte qui complète les dons quotidiens que les bénévoles récupèrent chaque jour auprès de la grande distribution, des industriels et des producteurs.
  • Début mars, ce sont les Restos du cœur qui organisent une collecte de produits alimentaires pour subvenir aux besoins des plus démunis juste après l’hiver. Plus de 5 000 magasins accueillent chaque année les bénévoles.

Pour en savoir plus :
- le site des Banques Alimentaires
- le site du Secours populaire
- le site des Restos du cœur
- le site de la Croix-rouge française

Télécharger l’intégralité Guide des bonnes pratiques de l'aide alimentaire (PDF, 2.18 Mo)