Le bilan des concours enseignants 2018

En 2018, le ministère a ouvert 40 concours de recrutement de personnels enseignants et d'éducation (15 concours externes, 12 concours internes et 13 concours réservés de déprécarisation) dont 32 étaient présidés par des membres du CGAAER.

L'ensemble de ces concours a proposé au total 338 postes : 15 postes de conseiller principal d’éducation (CPE), 177 postes de professeur certifié de l'enseignement agricole (PCEA), 106 postes de professeur de lycée professionnel agricole (PLPA) et 40 postes de professeur de l'enseignement agricole privé.

Au regard du nombre de candidats présents (397 aux concours externes, 302 aux concours internes et 78 aux concours réservés), les trois quarts de ces concours se sont avérés peu attractifs. Seules les fonctions de CPE (206 candidats pour 15 postes) et, dans une moindre mesure, de professeur certifié d’éducation socioculturelle (103 candidats pour 15 postes) ont suscité un nombre conséquent de candidatures. A l'inverse, les disciplines ouvertes en concours externes, telles que l'anglais, les lettres modernes, l'informatique, l'agroéquipement et les sciences économiques, ont rencontré des difficultés importantes de recrutement. Sur les 27 concours externes et internes, seulement 10 d'entre eux permettent de pourvoir le nombre de postes ouverts. Aucun des concours réservés, qui ne concernent plus qu'un nombre restreint d'agents éligibles, ne permet de pourvoir les postes proposés (37 candidats admis pour 120 postes).

Selon les disciplines, les seuils d'admission varient de 10 à 15,2/20. Quel que soit le nombre de candidats, tous les jurys ont veillé à maintenir le niveau d'exigences requis, ce qui a conduit à n'admettre qu'un seul, voire aucun candidat, dans 5 des 13 concours réservés.

Ce bilan invite à une réflexion approfondie sur l'attractivité du concours au sein de l'enseignement technique agricole et, au-delà de l'ensemble du dispositif éducatif national.