Lactips, l'emballage nouvelle génération à base de lait
© Lactips
Le projet Lactips, lauréat de l'appel à projet « Initiatives innovantes dans l’agriculture et l’agroalimentaire » (2I2A) du P3A (Projets Agricoles et AgroAlimentaires d'Avenir ) est financé à hauteur de 200 000 euros. Il propose un emballage à base de composants du lait de vache, biodégradable et comestible, à destination de l'industrie agroalimentaire.

Crédit ci-après
© Lactips
« Le produit que nous proposons n'a pas d'égal. C'est une réelle rupture technologique », explique Jean-Antoine Rochette, directeur administratif et financier de Lactips.

Fabriquer un plastique hydrosoluble qui réponde aux procédés classiques d'industrialisation, telle est l'ambition de Lactips. Le projet souhaite proposer un plastique propre et éco-responsable, à partir de granulés à base de protéines de lait. Une grande innovation qui pourrait avoir de nombreuses possibilités d'application dans l'agroalimentaire !

Crédit ci-après
© Lactips

Un coup de pouce pour la filière laitière et l'environnement

Cette innovation entend favoriser le développement de la filière du lait impropre à la consommation. En extrayant la caséine, protéine majoritaire du lait de vache, Lactips désire ouvrir un nouveau marché à ce lait non destiné à la vente et, ainsi, aider la filière laitière française.

Elle entend également réduire les conséquences négatives de l'utilisation des plastiques pétro-sourcés. Grâce à un plastique écologique, le projet Lactips a pour volonté de changer les comportements et d'introduire dans l'industrie agroalimentaire un produit plus sécurisant pour le consommateur et plus respectueux de l'environnement.

Le projet Lactips a débuté en octobre 2016 pour une durée de 18 mois. Il est financé par le programme d'investissements d'avenir à hauteur de 200 000 euros pour un montant global du projet de 776 000 euros.

 

Le projet est porté par Lactips, entreprise spécialisée dans les bioplastiques hydrosolubles, en partenariat avec l'équipe de recherche du laboratoire Ingénierie des Matériaux Polymères (IMP) de l'université Jean Monnet de Saint-Étienne.