L'acquisition d'un animal de compagnie
border collie
L’animal de compagnie n’est pas un jouet.

Un acte réfléchi

L'acquisition d'un animal est une décision importante, à prendre en famille. Il ne doit pas être acheté ou adopté sur un coup de tête ou un coup de coeur. L’animal ne doit pas devenir une contrainte que vous ne pourrez pas assumer pleinement. Les nombreux abandons dans les refuges montrent combien de foyers commettent l’erreur d’acquérir un animal alors qu’ils ne sont pas prêts à prendre cette responsabilité

Se poser les bonnes questions

Avant d’envisager l’acquisition d’un animal familier, vous devez vous interroger sur vos motivations et sur les possibilités de le rendre heureux. Vous vous engagez pour 10 à 15 ans en moyenne. Particulièrement pour un chien, votre choix doit être guidé par sa taille à l’âge adulte, votre cadre de vie, votre disponibilité et le budget que vous pouvez consacrer pour son entretien et ses soins. L’animal vous demandera chaque jour du temps et de l’attention. Le chien a besoin d’être sorti plusieurs fois par jour. Plus encore que le chat, le chien a besoin de jouer et d’être stimulé afin d’être sociable avec l’homme et ses congénères.

Mieux cerner ses motivations

L’acquisition d’un animal de compagnie est toujours une grande joie et doit le rester. L’attacher à notre existence, c’est s’octroyer sur lui des droits, mais cela implique des devoirs : c’est s’engager à le comprendre, à le soigner et à l’aimer.


S’occuper correctement d’un animal demande donc de la disponibilité et du bon sens. Il faudra penser à vos déplacements, à vos vacances. Il y a également un autre facteur à ne pas négliger : l’investissement financier. Il faut savoir que la nourriture et l’entretien courant d’un chien coûtent en moyenne entre 500 et 1 000 euros par an. À ces frais annuels peuvent s’ajouter des frais d’assurance ainsi que des imprévus : chirurgie vétérinaire, transport ou pension, évaluation comportementale.


Être bien informé pour bien le choisir

L’acquisition d’un chien ou d’un chat nécessite, avant tout, de connaître sa provenance, d’où le choix d’une filière d’élevage reconnue et autorisée. Il existe encore malheureusement, et malgré la vigilance des services compétents, des importations réalisées dans des conditions douteuses.

Pour comprendre, découvrir et apprendre tout ce qui concerne les chiens et les chats de race, consultez les sites suivants :

Chiens        Chats

Les éleveurs

Un éleveur consciencieux élève ses animaux dans des conditions d’hygiène, de socialisation et d’espace adéquates. Ces conditions favorisent par la suite l’intégration de l’animal au sein d’une famille. Les chiots peuvent quitter l’élevage s’ils ont été correctement sevrés, alimentés, vaccinés, vermifugés et identifiés.

Les animaleries

Différentes espèces d’animaux de compagnie sont proposées à la vente en animalerie. Les vendeurs pourront vous conseiller sur l’animal le mieux adapté à votre mode de vie.

Les refuges

L’adoption en refuge permet de donner une nouvelle chance à un animal abandonné. Les animaux sont vaccinés, identifiés et le plus souvent stérilisés.

Les annonces

  • Il faut être très vigilant quant aux propositions de vente d’animaux sur internet ou dans les annonces de journaux gratuits : beaucoup d’animaux sont issus de trafics illicites.
  • Il faut également se méfier des annonces imprécises ou anonymes dans lesquelles ne figurent ni les coordonnées professionnelles de l’éleveur, ni le numéro d’identification du chiot ou de sa mère, qui sont des mentions obligatoires imposées par la loi.

Le certificat vétérinaire de cession

  • Un chien ou un chat ne peut pas être vendu ou cédé sans avoir été identifié au préalable par puce électronique ou tatouage et être âgé d’au moins huit semaines.
  • Concernant les chiens, un certificat vétérinaire est remis à l’acquéreur lors de toute transaction.
  • Les chats vendus par des particuliers doivent être accompagnés d’un certificat de bonne santé.

Voir aussi