L’accompagnement de la transformation des modèles agricoles et le volet agricole du Grand Plan d’Investissement
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr

Le volet agricole du Grand Plan d’Investissement (GPI) a vocation à être l’un des principaux instruments de l’État sur la période 2018-2022 pour accompagner et stimuler les transformations des secteurs de l’agriculture, de l’agroalimentaire, de la forêt et du bois, de la pêche et de l’aquaculture, en complément des dispositions prévues dans le projet de loi « pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et une alimentation saine et durable ». Il doit permettre de soutenir les orientations stratégiques des plans de filière élaborés par les interprofessions, par la mise en œuvre de projets concrets dans les territoires.

Le volet agricole du GPI est doté de 5 milliards d’euros sur 5 ans (2018-2022), spécifiquement consacré aux secteurs de l'agriculture, de l'agroalimentaire, de la forêt et du bois, de la pêche et de l'aquaculture.

Il s’articule autour de trois axes structurants :

  • la transformation de l’amont agricole et forestier ;
  • l’amélioration de la compétitivité de l’aval agricole et forestier ;
  • l’innovation et la structuration des filières.

Le volet agricole du GPI renforce et diversifie la palette d'outils au service des secteurs bénéficiaires. Il propose un volume important d'interventions sous forme de subventions et  introduit de nouveaux outils tels que des fonds de garantie, des offres de prêts sans garantie et des apports en fonds propres afin de maximiser l’effet de levier des financements publics.

Le budget 2019 du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation porte une partie des crédits budgétaires du volet agricole du GPI (160 M€ en AE et plus de 200 M€ en CP). L’effet levier de ces crédits sera renforcé par la mobilisation de cofinancements européens et le déploiement d’instruments financiers. L’année 2019 sera marquée par le déploiement effectif de l’ensemble des outils du volet agricole du GPI.