La mogette de Vendée fait la fête !

Le fameux haricot blanc de Vendée bénéficie du label rouge et d’une indication géographique protégée (IGP), signe européen de qualité, depuis le 9 octobre 2010. Une protection de dénomination sur tout le territoire de l’Union Européenne. Histoire courte d’un produit traditionnel.

© Mogette de Vendée

La mogette, c’est quoi ?

La mogette est un haricot blanc cultivé depuis des générations sur le territoire vendéen. Semée en mai sur des parcelles sélectionnées pour leur richesse en limon, la mogette se récolte 90 jours plus tard. Elle peut être récoltée à plusieurs stades de maturité : du demi-sec au sec. En fonction du moment de la récolte, sa couleur varie du blanc au vert clair. Sa peau est fine, lisse et brillante ; sa chair est tendre et fondante.

Ce légume sec a la particularité d’être commercialisé sous différentes formes : sec, demi-sec surgelé – mogette récoltée le plus tôt –, cuite au naturel pasteurisée – mogette prêt à l’emploi au rayon frais – ou stérilisée – mogette prêt à l’emploi avec conservateur. Quelque soit son état, la mogette de Vendée garantit qu’elle est produite et transformée dans la zone d’IGP, c’est-à-dire le département de la Vendée et les cantons limitrophes.

La mogette, c’est bon pour la santé 

Ce haricot sec a l’avantage de contenir peu de matières grasses, mais une quantité importante de sucres lents et de protéines. Féculent recommandé par les nutritionnistes, la mogette est pleine de vitamines, indispensables à notre équilibre, et est riche en magnésium, qui atténue les effets du stress. Alors, on en profite !

La mogette en recette

Traditionnellement, la mogette de Vendée était cuite pendant plusieurs heures dans la cheminée familiale et servait d’accompagnement aux viandes et charcuteries, comme le jambon ou le gigot. Mais elle peut aussi être dégustée en crème ou en tartines.

Voici quelques idées de recettes pour épater vos convives.

  • Grillées de mogettes : frotter de l’ail sur une tartine de pain de campagne, puis beurrer-la. Ecraser les mogettes tièdes, préalablement cuites, sur la tartine. Le typique préfou vendéen [1] peut remplacer le pain de campagne.
  • Crème de mogettes  : tremper pendant 6 h les mogettes dans l’eau froide. Faire revenir du beurre, des carottes et un oignon dans une casserole. Y ajouter les mogettes. Mouiller avec 1,5 L de bouillon, puis laisser cuire 2 h. Ajouter 25 cl de crème et 250 g de lardons saisis à la poêle. Dégustez aussitôt.
  • Mogettes au jambon : Cuire les mogettes à l’eau avec un bouquet garni et accompagner-les de jambon de Vendée grillé à la poêle dans du beurre salé.
[1]Le préfou vendéen est un petit pain tartiné de beurre aillé qui accompagne traditionnellement le gigot aux mogettes

Voir aussi