La cuisine, nouveau péché mignon des étudiants ?

Il n’aura échappé à personne que la cuisine passionne et fédère de plus en plus de Français. Nul besoin désormais d’être un cordon bleu pour s’essayer dans des plats et des desserts, parfois aussi abordables que sophistiqués. Un phénomène de société qui se démocratise auprès des étudiants. Des recettes innovantes, simples, au budget serré qu’ils partagent dans des livres, des blogs, ou des réseaux sociaux : une cuisine à leur image.

Anne-Charlotte, une étudiante passionée de cuisine © La Popotte d’Anne-Charlotte

Si la plupart des étudiants restent profondément attachés aux préparations de leurs grand-mères, le manque de temps et de place freine souvent leur envie de cuisiner. Quand on a peu de revenus, il est parfois difficile d’avoir accès à des produits diversifiés et de qualité. Il fallait donc inventer une nouvelle façon de se restaurer. « Les livres de cuisine de nos parents ne sont pas abordables pour les étudiants. Les recettes sont compliquées. Le principe de la cuisine étudiante ? Une cuisine raffinée avec peu de moyens ! » explique Zeliat Ferret, étudiante toulousaine de 18 ans.

La cuisine à l’ère du numérique

Et pour les enfants du cyberespace, Internet offre pléthore d’informations illimitées et un bon moyen d’échange. Pour partager leur passion et surtout pour s’entraider, des blogs fleurissent sur la toile. Comme celui d’Anne-Charlotte Jacob, étudiante de 22 ans à l’EFAP de Lyon : «  C’est au mois de juin dernier que j’ai décidé d’ouvrir mon blog, la Popotte d’Anne-Charlotte. Un blog de recettes fait par une étudiante, pour les étudiants. Leurs donner envie de réaliser eux-mêmes des plats abordables, voilà ma devise ». Pour concilier étude et passion, cette gourmande se lève une heure plus tôt le matin pour mettre en ligne ses articles. Du velouté de courgettes pommes de terre et « Vache qui rit » au brownie aux deux chocolats, les recettes sont étoffées. « Mon conseil ? Improviser avec ce qu’il y a dans les placards et le frigo ! Cuisiner ne veut pas forcément dire manger cher. Le plus ? Mes recettes sont modulables. Il est rare que je refasse plusieurs fois le même plat de la même façon » précise-t-elle.

Et il n’y a pas que les blogs qui permettent de partager son amour pour la gastronomie. Ainsi, Cuisine étudiant, une plateforme communautaire, propose d’échanger des « trucs et astuces culinaires ». A l’origine de ce projet, quatre amis passionnés de cuisine et fondus de nouvelles technologies.A la suite de la fermeture de leur restaurant universitaire, les quatre étudiants ont décidé d’aider l’ensemble de leur promotion. Mais comment se nourrir vite et bien, quand ils n’ont souvent qu’une heure pour engloutir un déjeuner sur le pouce, pas vraiment équilibré ? Avec « des recettes, simples, faciles et pas trop chères pour que les étudiants apprennent à cuisiner autre chose que le fameux steak pâtes ! ». Mais alors quelle différence avec les autres nombreux sites de cuisine ? « Aucun site de cuisine étudiante n’a eu l’idée de mettre en place une communauté grâce à laquelle chacun partage ses astuces, ses recettes, ses bons plans », assurent les créateurs du site. Aujourd’hui, le site propose plus de 200 recettes à petit budget, classées par ingrédients, durée ou par prix, et souhaite se développer en véritable réseau social pour peut être organiser des rencontres et partager des bons repas entre fins gourmets !


Les rendez-vous du Net :

Voir aussi :

La cuisine débarque sur le Web

16/11/2010
Légions sont déjà les émissions de télé, les magazines, les livres consacrés à la cuisine. C’était alors sans compter les blogs culinaires qui émergent sur la Toile.

Voir aussi