La coopération agricole entre la France et la Corée du Sud se renforce
Crédit ci-après
© Min.Agri.Fr

Une délégation du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation s'est rendue en Corée du Sud pour la tenue du deuxième groupe de travail agricole France-Corée, le 25 avril 2018. La première réunion s’était tenue en mai 2011 à Paris, peu après la signature de l’Accord de libre-échange entre l'Union européenne et la Corée. À l'instar de l'ensemble de l'ouverture diplomatique engagée depuis l'arrivée du Président Moon Jae-in à la présidence du pays, la diplomatie agricole bénéficie également d'un courant favorable, illustré par le très bon accueil organisé par le ministère de l'Agriculture, de la Forêt et des Affaires rurales coréen.

Auto-suffisante à moins de 30%, la Corée est parmi les premiers importateurs nets de produits agricoles et agroalimentaires, principalement en provenance des États-Unis et de la Chine. La sécurisation des approvisionnements est une préoccupation forte ayant conduit la République de Corée à diversifier ses fournisseurs et à développer ses investissements agricoles à l’étranger ; elle participe activement au G20 agricole, notamment sur les thèmes de la sécurité alimentaire et la réduction de la volatilité des prix.

Une image positive des produits français

L’occidentalisation du régime alimentaire des Coréens, associée à la croissance des revenus, a réduit la consommation de riz par habitant et a augmenté la demande pour les produits de l’élevage. Les produits français bénéficient d’une image très positive auprès du consommateur coréen. Le groupe de travail avait notamment pour objectif l'avancée de dossiers d'accès au marché, et particulièrement celui de la viande bovine française. Si aucun engagement ferme n'a été scellé entre les deux ministères, il ressort de cette rencontre une intention partagée de renforcer la coopération entre les deux pays, qui pourrait se concrétiser si le Président Moon répond favorablement à l'invitation du Président Macron à l’automne 2018.

Voir aussi