La collecte de données dans les secteurs des pêches maritimes et de l’aquaculture
La collecte de données dans les secteurs des pêches maritimes et de l’aquaculture est réalisée dans le cadre de la politique commune de la pêche (Data collection framework). Les avis scientifiques qui guident la mise en œuvre de la politique commune de la pêche reposent sur des données collectées de façon harmonisée par tous les Etats-membres.

La collecte des données

Le programme pluriannuel de l’Union pour la collecte, la gestion et l’utilisation de données dans les secteurs de la pêche et de l’aquaculture pour la période 2017-2019 (décision d’exécution (UE) 2016/1251) assure la disponibilité de ces données.

Les données collectées comprennent :

  • des données biologiques concernant les stocks capturés par la pêche commerciale et par la pêche récréative, qui proviennent en particulier
    • de suivis réguliers des ressources halieutiques par des campagnes océanographiques,
    • de programmes d’échantillonnages des captures en mer et en criée ;
  • des données permettant d’évaluer l’impact des activités de pêche sur les écosystèmes (par exemple captures accidentelles d’espèces protégées) ;
  • des données détaillées sur l’activité des navires de pêche de l’Union ;
  • des données économiques et sociales relatives aux secteurs de la pêche, de l’aquaculture, et des industries de transformation.

La transmission des données aux organisations internationales

Les données collectées dans le cadre du soutien aux avis scientifique dans le cadre de la Politique Commune de la Pêche sont régulièrement transmises aux organisations internationales chargées d’émettre des avis scientifiques et des recommandations. Ces structures mettent à disposition du public, dans des formats agrégés et anonymes, les données collectées au sein des différents Etats membres de l’Union :

Les établissements partenaires

Les établissements partenaires sont chargés de mettre en œuvre le plan de travail national et sont seuls potentiellement éligibles à un soutien du Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP) au titre de la mesure issue de son article 77 pour contribuer au financement des travaux associés.

Il s'agit des établissements suivants :

Voir aussi