La Clairette de Die célèbre le tour de France !
Olivier Garcia
À l'occasion de l'arrivée du tour de France à Romans-sur-Isère (Drôme), mardi 18 juillet, célébrons cette 16ème étape du tour avec des bulles et des couleurs... sous signe de la qualité et de l'origine.

L'avenir en rose

La Clairette de Die est la plus connue et la plus ancienne de toutes les Appellations d'Origine Contrôlée (AOC) du Diois (elle l’obtint en 1942). Bien que les volumes produits ne soient en rien comparables., elle partage depuis quelques années son prestige avec trois autres vins effervescents et tranquilles :

  •  Le Crémant de Die : à l’origine, ce vin blanc brut effervescent était fabriqué à partir du seul cépage clairette. Aujourd’hui, l’aligoté et le muscat entrent également dans sa composition et lui confèrent ses arômes de fruits verts. AOC depuis 1993, il s’élabore grâce à la méthode traditionnelle, dans laquelle on observe une première fermentation en cuve et une seconde en bouteille. Idéal à l’apéritif ou au cours d’un repas.

  •  Le Coteaux de Die : ce vin blanc sec tranquille est élaboré à 100 % avec le cépage clairette. Tout comme le Crémant, il obtient son AOC en 1993, mais sa production reste très faible. Il se caractérise par une robe couleur or avec des reflets verts et se boit frais en accompagnement, par exemple, de fruits de mer.

  •  Le Châtillon-en-Diois : c’est le seul vin qui se décline en blanc (aligoté et chardonnay), en rouge et en rosé (gamay, pinot noir et syrah). Vin tranquille, il décroche son AOC en 1975. Sa production en rouge et en rosé est limitée aux vignes qui entourent le village du même nom, tandis que le blanc est produit dans treize communes. Le rouge accompagne bien les viandes rouges, et le blanc les viandes blanches. Le rosé est agréable en apéritif.

Nouveau ! L'arrêté homologuant le cahier des charges de l'AOC Clairette de Die a été publié le 26 novembre 2016. Les producteurs sont fiers du travail accompli, et impatients de pouvoir vous faire déguster la Clairette de Die rosé !

Avec quels mets ?

Au dessert, la Clairette de Die rappelle le croquant des fruits qu'elle accompagnera parfaitement. De même avec une tarte ou une charlotte aux pommes, aux poires ou aux fraises. Si vous n’avez plus de fruits à la maison pour composer une salade, un sorbet permet de finir un repas sur une touche légère. Le goût sucré du muscat, présent au minimum à 75 % dans la Clairette de Die, soulignera les saveurs fruitées de la glace.

Pour Noël, on met les petits plats dans les grands : si vos papilles ne craignent pas les mets exotiques, les saveurs fruitées et les arômes floraux de la Clairette de Die se marieront bien avec une salade de Saint-Jacques à la mangue.

Lorsque vous serez dans la Drôme, pensez à déguster ce vin pétillant avec trois types de biscuits. La « croquette » est un petit biscuit avec des amandes, tandis que le « suisse de Valence » ressemble à un petit bonhomme du type Saint-Nicolas alsacien et contient des écorces d’orange confite. Si vous préférez la brioche aux gâteaux secs, la « pogne », couronne fabriquée à partir de levain, parfumée à la fleur d’oranger et au citron, tiendra bonne compagnie à la Clairette.

En savoir plus sur la Clairette de Die

Le lycée agricole de l'étape : Bourg-Lès-Valence

Situé dans l’agglomération de Valence, le lycée agricole du Valentin (Drôme) propose des formations dans les domaines de la transformation alimentaire et de l'agronomie, notamment la production végétale en agriculture biologique. Son exploitation agricole, véritable ferme 100% bio implantée au cœur de la ville, dispose de 3 ateliers :

  • la production laitière : 260 000 litres de lait bio par an, dont 87% vendus à Biolait et le reste en vente directe ;
  • la production arboricole : 80 tonnes de pommes bio par an (dont 60% vendus en circuit court) et 4 000 bouteilles de jus de pomme bio, mais aussi des poires, des cerises et des prunes bio ;
  • la production viticole : 4 000 bouteilles de Viognier blanc bio en vente directe.

L'exploitation a su profiter de sa proximité avec le milieu urbain pour diversifier ses activités et développer une forte activité de ferme pédagogique ainsi qu'un magasin de producteurs « La musette de Valentine » où l'on peut retrouver, parmi les produits d'une cinquantaine d'agriculteurs de la Drôme et de l'Ardèche, ceux du lycée.

Voir aussi