La Bretagne… Terre de spécialités locales
© Pascal.Xicluna/Min.Agri.Fr
Galette de blé noir, Kouign-Amann, Kig ha farz... Les spécialités locales ne manquent pas en Bretagne ! Ce patrimoine gastronomique ancestral se transmet de générations en générations. Tour d'horizon sucré et salé des plats typiques du grand Ouest.

La célèbre galette bretonne

Les crêpes et les galettes de blé noir font partie intégrante du patrimoine alimentaire de la Bretagne. Pendant des siècles, elles ont constitué la nourriture de base des Bretons.

A l'origine, elles étaient toutes deux préparées avec les mêmes ingrédients (farine de blé noir, eau, sel et saindoux). C'est la manière de les déguster qui les différenciait : la crêpe est fine et sèche, accompagnée de beurre ou de lait ribot. La galette, épaisse, est garnie de saucisses chaudes ou de sardines grillées. Ce n’est que bien plus tard que l’on introduit la farine de froment et que l’on garnit les crêpes et les galettes, d’œufs, de fromages, de jambon ou de crème de marrons...

La région du cochon

L’andouille de Guéméné est reconnaissable aux chaudins de porc enfilés les uns sur les autres. C’est dans le Morbihan qu'est née cette spécialité. À Guémené-sur-Scorff, l’andouille est à l'honneur le quatrième dimanche d’août à l'occasion du pardon de Notre-dame-de-la-Fosse, patronne de la cité.

Le Kig ha farz est une spécialité de la Côte des Légendes, située entre Morlaix et Brest. Ce plat typique se compose de viande de porc et de bœuf, de lard et de légumes  (carottes, poireaux, choux…). Il se mitonne longtemps mais est facile à préparer.

Le porc se décline également en pâté avec les conserves Hénaff.

Un micro-climat propice aux légumes et aux fruits

Les coco de Paimpol ont été ramenés d'Argentine après la seconde Guerre Mondiale. Jaune, bien rempli et bien ferme, le coco breton est connu pour sa saveur noisette. Depuis les années 80, il bénéficie d’une AOC.

Cultivé dans le nord du Finistère, l’oignon rosé de Roscoff a également obtenu une appellation d’origine contrôlée en 2009. Sucré et peu piquant, il doit être tressé mais on le trouve aussi en contenant (d’un poids maximum de 6 kg). 

Les fraises de Plougastel viennent …. d'Amérique du Sud !  Bénéficiant d’un climat agréable et d’un sol fertile, la presqu’île de Plougastel s'est spécialisée dans la culture de ce fruit à partir du début du 19e siècle.

La Bretagne est célèbre pour de nombreux légumes, comme les marrons de Redon, le chou-fleur et l’artichaut de Bretagne, l’échalote de Jersey…

Des desserts gourmands

Le célèbre Kouign-Amann porte bien son nom ! Il signifie littéralement “gâteau au beurre” car est constitué de beurre, de beurre et encore de beurre avec un peu de farine et de sucre. C'est à Douarnenez que ce dessert est né. Les boulangers se sont réunis en créant une association pour préserver la tradition et garder originale la véritable recette du fameux gâteau breton au beurre.

Le far breton se déguste aussi bien nature qu'avec des pruneaux. Avec ses œufs, son lait, sa farine et son sucre, il est proche de son cousin le clafoutis.

Fondants ou croquants, les desserts bretons se prêtent à tous les palets : caramel au beurre salé, gâteau breton, galettes de Pont-Aven … Le quatre quart se prépare avec de la farine, du sucre, du beurre, des œufs, le tout en quantités égales.

Le pays de la mer

Homard, tourteau, moules, patelles, sardines, Saint-Jacques… Les fruits de mer bretons offrent une large palette de saveurs.

Voir aussi