#JEP2018 : partage de saveurs et de couleurs sur le marché des lycées agricoles
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr
Du salé, du sucré, il y en a pour tous les goûts ! Sous les arcades du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, les lycées agricoles exposent un échantillon alléchant de leurs produits. Nouveautés et redécouvertes culinaires sont au rendez-vous. Promenade parmi les stands.

Mijoté de porc aux châtaignes, jus de pomme bio, Sauternes classé niveau trois Haute Valeur Environnementale, paniers de légumes mais aussi plantes… les visiteurs ont le choix pour faire leurs emplettes !

À côté de l'incontournable Cantal AOP, des fromages tout aussi parfumés sont proposés. C'est le cas par exemple du Poncétys, un fromage de chèvre fabriqué en exclusivité à l'EPLEFPA de Mâcon Davayé, dont le goût est proche de celui du Charolais AOP.

Cap sur la Charente-Maritime

Une légère odeur d'iode chatouille les narines… Sur le stand du lycée de la Mer et du Littoral de Bourcefranc-le-Chapus, les huîtres sont prêtes à être dégustées. « C'est une bonne expérience de participer aux Journées européennes du patrimoine au ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, j'aime échanger avec les clients. », confie Alexandre. Âgé de dix-neuf ans, l'étudiant en Terminale culture de la mer se prédestine à une carrière d'ostréiculteur en Bretagne. Il n'est pas peu fier de présenter ses produits aux visiteurs du ministère de l'Agriculture.

Toasts à tester

Quelques mètres plus loin, le LEGTA du Morvan propose ses dernières nouveautés dont la fameuse mousse aux paillettes de la mer aux algues, ou encore les rillettes de truite à la graisse de canard. Deux recettes idéales pour varier les apéritifs !

Patrimoine et histoire

En plus de cultiver leur appétit, les visiteurs des Journées européennes du patrimoine cultivent leur esprit. Derrière chaque produit du terroir se cache une histoire...

« C'est lors du Classement Officiel des Vins de Bordeaux de 1855, à l'occasion de l'Exposition Universelle de Paris, que le Château La Tour Blanche est classé 1er Grand Cru de Sauternes », raconte Miguel Aguirre, directeur d'exploitation au Château La Tour Blanche. « Son dernier propriétaire, Daniel Osiris Iffla, fait don du domaine à l'État à sa mort. Seule condition : que l'État y crée une école de viticulture et d’œnologie gratuite. » C'est chose faite en 1911 : le Lycée Professionnel Agricole La Tour Blanche voit le jour. Il est désormais rattaché à l'EPLEFPA de Bordeaux Gironde dont les trois exploitations s'étendent sur 120 hectares.

Retrouvez le marché des produits des lycées agricoles jusqu'au dimanche 16 septembre 18 heures au ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.