Jacques Mézard visite la direction des pêches maritimes et de l'aquaculture (DPMA)
Crédit ci-après
© Cheick Saidou / Min.Agri.Fr

Pour sa première rencontre avec des agents du ministère ce mardi 30 mai, Jacques Mézard a tenu à rencontrer les agents de la Direction des Pêches Maritimes et de l'Aquaculture (DPMA) qui relève désormais de la compétence du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation. Cette visite était donc tout à fait attendue et symbolique. Pour Jacques Mézard, il s'agissait d'échanger et de rassurer les 80 agents de cette direction qui dépendait depuis 2012 du ministère de l'Environnement, de l’Énergie et de la Mer.

Mission des affaires générales, mission des systèmes d'information, économie des pêches, politique structurelle et concours publics, conchyliculture et économie littorale, pisciculture et pêche continentale, gestion de la ressource, affaires européennes et internationales, contrôles des pêches, appui scientifique et donnée... Ce ne sont pas moins de 10 bureaux que le ministre a visités, dans les locaux de la DPMA, Tour Sequoia à La Défense (Hauts-de-Seine), écoutant ses interlocuteurs et les assurant de son plus grand soutien.

Après avoir fait le tour des différents services de la DPMA, le ministre a fait une allocution devant les 80 agents. Il les a tout d'abord assurés de l'importance de ce secteur qui ne sera pas un élément "mineur" dans ce ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation.

Jacques Mézard a profité de cette intervention pour annoncer qu'il comptait sécuriser et fortifier ce secteur, ne pas opposer développement économique et environnement, être irréprochable en terme de sécurité alimentaire et entretenir avec les filières des relations de partenariats et de concertation.

Enfin, le ministre a rappelé que le droit à l'erreur, l'un des axes de priorité du Gouvernement, devait permettre de prévenir, plutôt que de sanctionner.

Le 25 mai 2017, le décret relatif aux attributions du ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation était publié au Journal officiel. Il énonce que "le ministre prépare et met en œuvre la politique du Gouvernement dans le domaine de l'agriculture, des industries agroalimentaires, de la forêt et du bois, des pêches maritimes et de l'aquaculture".

Voir aussi