Jacques Mézard, au service des paysans
18/05/2017
À la suite du premier conseil des ministres du gouvernement d’Édouard Philippe ce 18 mai, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation s’est rendu à l’APCA, l'Assemblée permanente des chambres d’agriculture.

Dans son discours, Jacques Mézard s'est présenté comme un homme « de nos territoires » qui a « souvent défendu les agriculteurs » pendant ses 38 années d’activité professionnelle dans le Cantal.

Homme de terrain, le ministre a ainsi plaisanté : « Je sais ce qu’est la Safer, je sais ce qu'est un broutard, je sais ce qu'est un rat taupier (campagnol)... cela ne veut pas dire que je sais tout, mais je connais ce monde rural et je l’aime ! ».

Un ministre de concertation et de construction

Jacques Mézard a déclaré : « La France a besoin d’une agriculture forte, elle a besoin de paysans qui puissent gagner leur vie, qui puissent être fiers du travail qu’ils font ».

Au-delà « des mots », c’est un homme « convaincu » qui veut mener ce « travail difficile, ensemble ». Un message qui est également destiné aux syndicats agricoles avec qui il souhaite dialogue et concertation.

« Je connais les difficultés qui sont les vôtres. Ce métier d’agriculteur est un métier différent des autres : contraintes économiques, foncières, aléas climatiques, sanitaires… C’est un métier dont on ne sait pas la veille ce que sera le lendemain. »

Les priorités agricoles du programme du président de la République

À l'occasion de sa venue, le ministre a tenu à rappeler les priorités agricoles du programme du président de la République :

  • Plan d’investissement de transformation agricole de 5 milliards sur le quinquennat pour l’agriculture,
  • États généraux de l’alimentation,
  • Droit à l’erreur administrative,
  • Simplification administrative.