Intégrer le bocage aux systèmes d’exploitation : un pas vers l’agro-écologie

Les haies bocagères, anciennes ou nouvellement créées, apportent au contexte économique et environnemental des exploitations agricoles de nombreux services qu’il convient de valoriser. C’est pourquoi L’association Terres&Bocages ambitionne de remettre les haies bocagères au cœur des systèmes d’exploitation et d’inciter les agriculteurs à les intégrer durablement dans leur patrimoine agricole.

« La plantation d’arbres est à 98 % assurée par les collectivités locales en Bretagne. Les agriculteurs du groupe se sont dit qu’ils étaient capables de les planter eux-mêmes et que cette action s’apparentait en quelque sorte à de l’aménagement environnemental. Nous souhaitons réanimer la culture de l’arbre en agriculture et si l’on veut être à la mesure de l’enjeu, il faut une action collective. » Thierry Guéhenneuc

Après la création de nouvelles haies, mises en place grâce aux financements du programme Breizh-bocage en faveur des collectivités, le transfert de leur gestion à long terme par les agriculteurs est nécessaire. Il convient pour cela de les aider à s’approprier les savoir-faire pour un entretien durable. Par un croisement entre compétences agricoles et sylvicoles, une amélioration de la valeur agro-écologique des exploitations est recherchée, dans le cadre d’une approche globale. Sont ainsi visés la qualité des paysages, la biodiversité, le stockage de carbone, la production sylvicole et de bois-énergie, la création de microclimats favorables aux cultures et au bétail, la protection des sols et des ressources en eau.

Les potentialités du travail agricole pour l’entretien du bocage et sa valorisation fonctionnelle seront explorées, avec le développement de techniques innovantes et d’organisations alternatives économes améliorant le potentiel sylvicole et les qualités du bocage. L’enjeu est notamment d’intégrer pleinement la gestion des haies bocagères dans les systèmes d’exploitations. Un collectif agricole chargé d’expérimenter ces différentes thématiques et d’évaluer la reproductibilité de son expérience sur d’autres territoires sera mobilisé.

Pour atteindre ses objectifs, Terres&Bocages prévoit des actions de formation- action des agriculteurs pour l’amélioration du réseau bocager de leur exploitation : entretien et formation des haies nouvelles et du bocage hérité, pérennisation par régénération progressive du maillage bocager (regarnissages et plantations complémentaires). Une part importante du projet sera consacrée au développement et au renforcement constant du collectif agricole, ainsi qu’aux échanges interterritoires.

PROJET DU COLLECTIF D’AGRICULTEURS

  • Région : Bretagne – Département : Côtes-d’Armor (22)
  • Territoire concerné : Pays de Lamballe, Loudéac et Mené.
  • Nombre d’agriculteurs impliqués : Environ 75
  • Structure porteuse de la demande : Association Terres & Bocages
  • Montant de la subvention CASDAR : 74 200 €
  • Budget total du projet : 115 200 €

Pour en savoir plus >>>