Infographie - Les appels à projets nationaux du Programme national pour l'alimentation (PNA)

Les appels à projets nationaux du Programme national pour l'alimentation (PNA)

Chaque année, le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation réalise un appel à projets répondant aux critères des 4 axes prioritaires du PNA :

  • la justice sociale ;
  • l'éducation alimentaire de la jeunesse ;
  • la lutte contre le gaspillage alimentaire ;
  • l'ancrage territorial et le patrimoine alimentaire.

Et depuis 2016, avec un focus sur les Projets alimentaires territoriaux (PAT).

Ces projets, financés par le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, en partenariat avec l'Ademe et le ministère des Solidarités et de la Santé :

Couvrent de nombreuses thématiques :

  • Projets alimentaires territoriaux à l'échelle de métropoles, de communautés d'agglomérations, en milieu urbain ou rural
  • Structuration des approvisionnements de qualité et de proximité
  • Éducation des jeunes à l'alimentation
  • Développement d'outils pédagogiques sur l'alimentation
  • Accompagnement des acteurs du glanage solidaire et des dons agricoles
  • Amélioration des actions relatives à l'aide alimentaire
  • Sensibilisation du grand public et des professionnels à la lutte contre le gaspillage alimentaire
  • Développement de jardins partagés collectifs...

Sont répartis sur l’ensemble du territoire,

S’adressent à un large public :
Jeunes enfants, adolescents, familles • personnes démunies • personnes incarcérées • consommateurs citoyens • enseignants et chercheurs • collectivités • établissements de santé • professionnels de la restauration collective • entreprises agricoles et agroalimentaires • grand public…

Sont portés par des acteurs variés :
Collectivités territoriales • parcs naturels régionaux • centres sociaux • acteurs associatifs locaux ou nationaux • établissements d'enseignement supérieur • écoles • lycées • chambres d'agriculture…

  • Dotation totale : 5 millions d’euros depuis 2014 ;
  • Projets lauréats : 120 projets soutenus depuis 2014 ;
  • Subvention moyenne par projet : 41 200 euros.

Sources : DGAL, juin 2018