Influenza aviaire : création d’une chaire de biosécurité aviaire
©Pascal Xicluna/Min.Agri.Fr
24/10/2016
Communiqué
A l’occasion d’un déplacement à Toulouse lundi 24 octobre 2016, Stéphane LE FOLL a réaffirmé son soutien à la création d’une chaire partenariale de biosécurité aviaire au sein de l’École nationale vétérinaire de Toulouse (ENVT), en y apportant un soutien financier de 1,2 M€ sur 3 ans.

L’épisode d'influenza aviaire hautement pathogène qui a touché ces derniers mois les élevages du sud-ouest et en particulier les élevages de palmipèdes a démontré que la maîtrise de la biosécurité en élevage  était le facteur déterminant pour protéger les élevages et éviter que de nouveaux épisodes du même type ne réapparaissent.

Dans ce contexte l’École nationale vétérinaire de Toulouse (ENVT) a proposé la construction d’un dispositif d’accompagnement ambitieux pour répondre efficacement et durablement aux enjeux de la biosécurité des élevages avicoles, sous la forme d’une chaire  partenariale entièrement dédiée à ce sujet. Ce partenariat rassemble à la fois les pouvoirs publics locaux et nationaux (ENVT, INRA, ANSES, ONCFS, DGAL) et les organisations professionnelles (SNGTV, CIFOG, GDS France, ITAVI).

L'objectif de cette chaire de biosécurité est de contribuer à la formation et à la recherche en biosécurité en aviculture, en intégrant les interactions sanitaires avec les basses-cours et l'avifaune sauvage. Toutes les espèces avicoles sont concernées, mais une attention particulière sera portée aux palmipèdes en raison de leur rôle central dans l'épisode  de influenza aviaire que nous venons de traverser.

300 000€ pour favoriser l’installation des jeunes vétérinaires en milieu rural

Deuxième volet du déplacement du ministre à l’ENVT, Stéphane LE FOLL a annoncé le déploiement de 300 000€ destinés à accompagner le développement de 25 stages tutorés et favoriser ainsi l’installation de jeunes diplômés vétérinaires en zone rurale. En effet, depuis la mise en place du dispositif en 2013, 100 % des étudiants vétérinaires ayant effectué un stage tutoré se sont installés en milieu rural une fois diplômés.

Dans la continuité du séminaire « Le vétérinaire, la carte et le territoire » qui s’est déroulé en mai 2016, il a confié à l’ENVT le rôle de coordination et d’animation du dispositif pour les quatre écoles vétérinaires françaises (Alfort, Lyon, Nantes, Toulouse). Le ministre entend ainsi saluer et encourager l’ancrage et l’engagement des jeunes vétérinaires dans les territoires ruraux.

À propos de l’École Nationale Vétérinaire de Toulouse

L’École Nationale Vétérinaire de Toulouse est un établissement public d’enseignement supérieur et de recherche dépendant du ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt. Créée en 1828, elle est la plus ancienne des grandes écoles toulousaines. Elle participe à la formation d’un quart des vétérinaires français, futurs cadres de haut niveau à profil scientifique, appelés à relever les enjeux de santé et de bien-être animal, mais aussi et surtout les grands défis de la santé publique actuels et futurs.

> En savoir plus sur le site de l'ENVT

Influenza aviaire : création d’une chaire de biosécurité aviaire (PDF, 133.93 Ko)