Impacts de l’agriculture de conservation des sols sur les entreprises agricoles et le territoire du Marais Poitevin

A la frontière entre le Marais Poitevin et la « Plaine », un groupe de quinze exploitations tente d’évaluer l’impact de l’agriculture de conservation sur la quantité et la qualité de l’eau dans le territoire tout en recherchant la performance économique et écologique des exploitations.

« L’agriculture de conservation, c’est une agriculture qui propose l’absence de perturbation du sol en maintenant un couvert permanent en surface. C’est une recherche d’autofertilisation du sol. Notre projet vise à démontrer les bénéfices de l’agriculture de conservation pour les territoires. Pour ce faire, nous allons mesurer la performance économique et environnementale des agricultures. » Philippe Desnos


Le territoire du projet abrite le bassin versant du Marais Poitevin incluant le parc naturel régional du Marais Poitevin et un site Nature 2000. La zone abrite donc une biodiversité jugée remarquable, grâce à une forte interaction entre activités humaines et milieu naturel. Un collectif de 15 agriculteurs, implantés sur la zone et pratiquant depuis plusieurs années l’agriculture de conservation, s’engage dans un travail de mesure et d’analyse de leurs pratiques.

L’objectif central de ce projet est de créer des conditions locales favorables à l’adoption des principes de l’agriculture de conservation. Pour cela, il faut dans un premier temps rechercher les voies de la performance économique et écologique chez les 15 agriculteurs du collectif (efficience de l’irrigation, fertilité du sol...) sur la base d’un travail d’échanges sur les pratiques. Ensuite, les effets de ces pratiques sur la quantité et la qualité de l’eau du marais seront évalués. Ces mesures s’appuieront sur une coopération entre le collectif d’agriculteurs et une équipe de partenaires scientifiques (Vendée Eau, INRA Dijon-Agrinov). Au final, ce projet permettra d’engager des rencontres entre agriculteurs et acteurs du territoire pour analyser l’intérêt de l’agriculture de conservation, élaborer des préconisations de systèmes agricoles, imaginer de nouvelles valorisations de ces pratiques et ensuite impliquer d’autres agriculteurs dans cette dynamique.

Les 15 agriculteurs porteurs du projet sont adhérents de l’APAD (association pour l’agriculture durable) Centre-Atlantique et des groupes locaux de développement. L’organisation TRAME accompagnera le collectif dans la conduite du projet (transfert méthodologique, accompagnement individuel des exploitants, appui méthodologique pour l’évaluation). Ce projet bénéficie par ailleurs d’un très large partenariat entre acteurs locaux qui seront représentés au sein d’un comité d’orientation et d’un comité d’expertise locale chargés du suivi de la démarche et de son évaluation finale.

PROJET DU COLLECTIF D’AGRICULTEURS

  • Région : Pays de la Loire - Département : Vendée (85)
  • Territoire concerné : Bassin versant du Marais Poitevin
  • Nombre d’agriculteurs impliqués : 15
  • Structure porteuse de la demande : APAD Centre Atlantique
  • Montant de la subvention CASDAR : 100 000 €
  • Budget total du projet : 235 830 €

Pour en savoir plus >>>

Voir aussi