Groupe DOUX : Le gouvernement est aux côtés des salariés et des éleveurs
01/06/2012
Communiqué

Le Ministère du redressement productif s’est mobilisé sans relâche, ces dernières 48 heures, pour trouver une solution équilibrée permettant le maintien de l’activité du groupe et la sauvegarde de ses 4000 emplois.

Charles DOUX a pris la décision personnelle de refuser cette solution qui garantissait l’apport de 35M€ au groupe. Il a décidé de rompre ces négociations et de déposer le bilan. Cette décision relève de sa seule responsabilité. Le groupe DOUX a donc été placé aujourd’hui en redressement judiciaire par le Tribunal de commerce de Quimper.

Dans ce contexte, le Ministre du redressement productif et le Ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire continueront à mobiliser tous les services de l’Etat, en premier lieu, le Comité interministériel de restructuration industrielle, afin de trouver les solutions permettant de préserver au maximum l’emploi au sein de l’entreprise et chez ses partenaires.

Arnaud MONTEBOURG, Ministre du redressement productif, a déclaré : « Notre objectif aujourd’hui est de construire l’avenir du groupe et de préserver les emplois. Le Comité interministériel de restructuration industrielle a beaucoup travaillé sur ce dossier. Il poursuivra ses efforts pour faciliter la mise en place de solutions industrielles pérennes pour le groupe, dans le respect des règles fixées par le Tribunal de commerce et en pleine coordination avec l’administrateur judiciaire. »

L’Association pour la gestion du régime de Garantie des créances des Salariés (AGS) assurera le paiement des salaires du mois de mai pour les 4000 employés du groupe.

Stephane LE FOLL, Ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, est attentif à la situation des éleveurs : « La préservation de la filière est essentielle c’est pourquoi nous allons, au sein du ministère dont j’ai la charge, étudier la diversité des situations qui se posent désormais au regard des moyens tant nationaux que communautaires dont nous disposons ».

Le préfet de région et les préfets de département sont en contact avec tous les fournisseurs du groupe. Les régions concernées (Bretagne et Pays de la Loire) connaissent parfaitement les situations individuelles des 800 éleveurs en contrat direct ou indirect avec le groupe DOUX. Les premières réunions se tiendront dès lundi à Rennes et à Nantes.

Afin de coordonner ces actions, le Ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire a mis en place une cellule d’Appui de la Filière Avicole, pilotée par deux membres du Conseil Général de l’Alimentation, de l’Agriculture et des Espaces Ruraux, Messieurs Georges-Pierre MALPEL, inspecteur général de l’agriculture et André NIL, ingénieur général des ponts, des eaux et forêts.

La mission de cette cellule sera d’identifier les solutions adaptées pour permettre aux éleveurs de faire face à la nouvelle situation avec les parties prenantes (Groupe Doux, prêteurs, services financiers de l’Etat, etc.).

Toutes les possibilités d’accompagnement des éleveurs seront examinées afin d’apporter des réponses appropriées tenant compte des spécificités individuelles de chacun.

Contacts presse

Service de presse d’Arnaud Montebourg : Marianne Zalc-Muller : 01 53 18 45 13
Service de presse de Stéphane Le Foll : 01 49 55 59 74

Voir aussi