"Gourmet bag, le doggy bag à la française"

RESTAURATION- Engagée dans la lutte contre le gaspillage alimentaire et fière d’une région emblématique du « bien manger », la DRAAF Rhône-Alpes lance le "Gourmet bag", un doggy bag à la française. L’objectif est simple : limiter le gaspillage alimentaire en restauration commerciale. Alimgouv s’est rendu chez Thibault, un restaurateur ambassadeur de l’opération.

Aujourd’hui, 7 restaurants font figure de précurseurs à Lyon. Cuisine traditionnelle, cuisine du monde, cuisine semi gastronomique ou cuisine végétarienne...ces restaurateurs ont tous un style différent mais le même engagement pour limiter le gaspillage alimentaire. Leur rôle, officialiser la pratique au sein de leur établissement mais surtout aider à impulser une dynamique au sein de la profession.

=> Nouveau! Le gourmet bag arrive dans les restaurants du SYBERT !

Qui n’a jamais connu ce moment au restaurant où l'on ne peut pas finir son assiette, même si le plat est délicieux ? Pour remédier à cela, le Syndicat mixte de Besançon et de sa région pour le traitement des déchets (SYBERT) propose à des restaurateurs volontaires de tester dans leur établissement l’usage du gourmet bag. Une quarantaine de restaurants sur l'agglomération de Besançon offrent déjà ce service à leur clientèle : ils sont facilement identifiables grâce au logo « gourmet bag » apposé sur leur vitrine.

Jeu-concours gourmet bag : tentez de gagner un repas pour deux personnes

Pour récompenser les clients demandant leur gourmet bag dans les restaurants partenaires, le SYBERT organise du 18 novembre 2015 au 3 janvier 2016 un grand jeu-concours de selfies sur sa page Facebook.

Comment jouer ? Rien de plus facile !

  1. Prenez-vous en photo avec votre gourmet bag
  2. Connectez-vous sur la page Facebook du SYBERT et postez votre photo
  3. Les photos ayant eu le plus de « like » remportent un repas pour deux personnes dans les restaurants partenaires (liste des restaurants sur sybert.fr)
 

"Quand gastronomie rime avec "anti-gaspi"

Afin d’en savoir plus sur la pratique du doggy bag en France, la DRAAF Rhône-Alpes a choisi de lancer une enquête nationale à destination des consommateurs. En effet, le doggy bag se heurte en France à de nombreux freins, principalement culturels. Le pays de la gastronomie peine à accepter cette pratique qui met mal à l’aise. "Ça ne se fait pas", "J’ai honte de le demander", "Je ne veux pas passer pour un/e radin/e"autant de questions qui freinent ou arrêtent les clients.

Dans un second temps, une 2ème enquête en ligne à destination des professionnels de la restauration (restaurateurs et étudiants en hôtellerie restauration) a été diffusée afin de recueillir des avis concrets sur les atouts possibles du doggy bag. Avec 283 participants, cette seconde enquête a révélé un accueil assez mitigé de la part des restaurateurs ne l’ayant jamais pratiqué puisque :
- 53 %des restaurateurs reconnaissent que leurs clients ne finissent pas toujours leurs assiettes.
- 33 %d’entre eux pensent que les restes laissés sont en quantité suffisante pour justifier l’utilisation d’un doggy bag.
- ils sont 31 %a déjà proposer le doggy bag à leurs clients ou a envisager de le mettre en place, 32 %a encore hésiter et 37 %contre cette pratique.

Chiffres
- 1/3 de la production alimentaire mondiale est perdue ou gaspillée chaque année.
- 89 millions de tonnes de denrées alimentaires sont gaspillées tous les ans au sein de l’UE.
- Chaque Français jette en moyenne 20 kg d’aliments à la poubelle par an, dont 7 kg d’aliments encore emballés.
- Le secteur de la restauration est à l’origine de 14 %du gaspillage alimentaire1.
- En restauration traditionnelle, le gaspillage alimentaire s‘élève à 230 g/personne/repas. Source : DRAAF 69
 

 

Voir aussi