François Hollande attend de l'UE des décisions engageant "immédiatement" les pays européens
04/03/2016
©Cheick.Saidou/Min.Agri.Fr
En vue du conseil des ministres de l'Agriculture le 14 mars prochain puis du conseil européen les 17 et 18 mars à Bruxelles, le Président de la République a déclaré ce jour souhaiter que ces réunions aboutissent à des décisions engageant "immédiatement" les États membres de l'Union européenne.

François Hollande estime en effet que l'agriculture, et plus particulièrement les producteurs de lait et les éleveurs de porcs, qui subissent la crise de plein fouet en France, "attendent de l'Union européenne des décisions qui doivent engager immédiatement les pays européens".

Le Président de la République a fait cette déclaration alors qu'il recevait à l’Élysée Angela Merkel. La chancelière allemande a pour sa part affirmé : "Nos ministres de l'Agriculture travaillent ensemble très étroitement [...] pour trouver des solutions communes, aussi avec la Commission européenne".

Pour rappel, le Premier ministre Manuel Valls avait détaillé le 17 février dernier, devant l’Assemblée Nationale, de nouvelles baisses de charges pour l’agriculture française. Il avait annoncé qu'une baisse immédiate de sept points des cotisations sociales pour tous les agriculteurs serait instaurée par décret. Cette baisse s'ajoute à la baisse de trois points des cotisations familiales depuis le début d'année. Cela équivaut donc à une baisse de 10 points des cotisations sociales des agriculteurs.