Former le goût (et l’équilibre nutritionnel) des adultes de demain
06/09/2017
Crédit ci-après
© Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr
À l’occasion de la sortie du livre « L’alimentation des enfants racontée aux parents », coécrit par Sophie Nicklaus, directrice de recherche au Centre des sciences du goût et de l’alimentation (CSGA), retour sur les recherches scientifiques en matière d’éducation au goût pour lutter contre l’obésité et favoriser une alimentation équilibrée..

Avaler trois choux de Bruxelles et deux navets sans se pincer le nez ? Ce ne sera bientôt plus une fiction grâce à la science et ses recherches sur l’éducation au goût ! Sophie Nicklaus, directrice de recherche au Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation, explore les origines du comportement alimentaire et ses relations avec la santé. « Les comportements alimentaires et le goût se forment, comme le langage, dès nos premières années. Il nous est difficile, adulte, d’apprendre une nouvelle langue comme de changer nos goûts en matière d’alimentation. Les expériences précoces ont un impact énorme sur nos comportements futurs : la diversité, la qualité, les quantités… » La chercheuse, obsédée par l’acquisition de bonnes habitudes alimentaires pour une meilleure santé publique, s’intéresse à l’origine du goût, de l’alimentation de la femme enceinte, l’allaitement, la diversification du jeune enfant jusqu’aux cantines des crèches et des établissements scolaires et de son évolution au cours de la vie.

Avec son équipe, elle suit notamment les comportements alimentaires et la santé de 18 000 enfants jusqu’à l’âge adulte de la cohorte Elfe nés en 2011 (1). L’équipe, en collaboration avec les industries agroalimentaires, des associations comme Eveil’o’Goût, les cantines scolaires et les restaurations collectives des Ehpad (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) de la région tente d’optimiser l’environnement du mangeur et du consommateur. « Les cantines scolaires françaises sont un levier extraordinaire pour l’éducation au goût : dans de nombreux pays, les enfants ne mangent le midi que des lunchbox aux sandwichs mous. Nous avons un potentiel énorme pour actionner des leviers favorisant un mode d’alimentation en adéquation avec les recommandations nutritionnelles…  tout en maintenant le plaisir à manger ! »

« L’alimentation des enfants racontée aux parents »

Donnez à votre enfant le goût de bien manger…

Accompagné et guidé dans sa démarche par une chercheuse réputée, l’auteur passe son enfance et son éducation au goût au crible de la science. Vous découvrirez qu’il est nécessaire d’éduquer votre enfant au goût et que vos pratiques influenceront son comportement alimentaire

De précieux conseils aux apprentis parents d’aujourd’hui et de demain.. à déguster sans modération !

Jean-François Desessard, avec Sophie Nicklaus

2017, Éditions Quæ, 192 pages

 

La science du goût pour réduire sel, sucre et gras

De la molécule de l’odeur de rose, des lipides aux neurones de la drosophile jusqu’à la santé et au comportement de l’homme… Avec près de deux cents chercheurs, le Centre des Sciences du Goût et de l’alimentation est l’un des trois leaders mondiaux dans son domaine. Porté par l’Inra, le Cnrs, l’université de Bourgogne-Franche-Comté et Agrosup Dijon, il attire de nombreuses industries agroalimentaires qui s’appuient sur leurs résultats de recherches pour réduire le sel, le sucre et le gras dans les aliments sans sacrifier la satisfaction du consommateur.

(1) L’étude Elfe, pilotée par l’Ined et l’Inserm, suit 18 000 enfants de la naissance à l’âge adulte pour mieux comprendre comment l’environnement, l’entourage familial et les conditions de vie influencent leur développement et leur santé.