Fipronil dans les oeufs : bilan des enquêtes menées dans les élevages
Crédit ci-après
© Xavier Remongin / Min.Agri.Fr

Les services départementaux de l’État ont reçu l'instruction le 8 août de mener des enquêtes d'ici le 31 août 2017 dans les élevages de poules pondeuses pour vérifier sur l'ensemble du territoire français si l'un des produits antiparasitaires incriminés (1*) en Belgique et aux Pays-Bas contenant frauduleusement du fipronil a été utilisé.

Deux types de contrôles sont réalisés : des enquêtes par l'intermédiaire d'un questionnaire auprès des élevages concernés, et des inspections de terrain ciblées en élevage.

Au 18 août, sur  les 2 900 (2*) élevages français recensés, près de 2 200 retours de questionnaires en filière pondeuse ne font pas état de l'utilisation de ces produits. Ces informations sont confortées par près de 350 inspections en élevage.

Il s’agit d’un bilan intermédiaire au 18 août qui sera complété à la fin du mois.

Pour mémoire, fin juillet un seul élevage du Pas-de-Calais a spontanément déclaré l'utilisation dans son élevage d'un de ces produits antiparasitaires incriminés falsifiés, par un prestataire Belge. Les produits de cet élevage n'ont pas été mis sur le marché.

(*1) produits antiparasitaires "naturels" à base de plantes falsifiés commercialisés sous les dénominations DEGA 16 et COOPER BOOST
(*2) source Agreste - élevages professionnels de poules pondeuses

 

Voir aussi