Exposition universelle Milan 2015 : un pavillon France en sapin franc-comtois
29/05/2015
Entreprise Simonin, fabricant de structures et d'isolants bois à Montlebon (Doubs). Poutres en bois lamellé-collé pour le pavillon France de l'exposition universelle Milan 2015.
©Xavier Remongin/Min.agri.fr
Illustration du savoir-faire français alliant un matériau traditionnel et des technologies de pointe, le Pavillon France est entièrement réalisé en sapin des forêts de Franche-Comté. De l’abattage des arbres à la découpe des pièces qui seront assemblées à Milan, découvrez toute la chaîne de production de cette industrie.

Dominique Courlet, entrepreneur de travaux forestiers, près de Morteau (Doubs) s’apprête à abattre un sapin dans une forêt communale. L’arbre mesure environ 40 mètres de haut. Il sera ébranché avant d’être débardé, c’est-à-dire tracté jusqu’en bord de route où il sera identifié. En l’observant de près, on remarque que les cercles concentriques du tronc sont plus serrés au centre. « Il s’agit d’un arbre qui a souffert pendant ses premières années, probablement d’un manque de lumière. Voilà pourquoi il est nécessaire d’éclaircir les forêts » explique l’entrepreneur.

Entre montagnes et forêts, les grumiers (camions conçus pour transporter les troncs d’arbres) arrivent à la scierie RHD Productions de Fournets-Luisans, pour y déposer les grumes (troncs). Les fraiseuses les rendent plus cylindriques et enlèvent l’écorce. À la recherche de bois blanc et sans noeuds, il faudra mesurer le volume du tronc avant de définir une découpe optimale. Ici, les arbres sont transformés en différents éléments comme des planches ou des connexes finis en granulés. Une partie du bois est rabotée et séchée sur place tandis que le reste de bois vert sert à la construction.

LE BOIS EN ROUTE VERS MILAN

Un camion chargé de planches de sapins part en direction de Montlebon, à quelques kilomètres de là, chez un fabricant de structures et d’isolants en bois. Il s’agit de l’entreprise Simonin qui a remporté l’appel à projets pour construire le Pavillon France à Milan lors de l’Exposition universelle. Au total, ce sont près de 1 300 m3 de bois local qui auront été nécessaires à sa réalisation.

Entreprise Simonin ©Xavier.Remongin/Min.­Agri.Fr

Dans les entrepôts Simonin, le bois clair est taillé et assemblé avant de prendre la route pour Milan par camion. Logiciels de programmation 3D, fixation invisible, gabarits métalliques sur mesure (celui de la canopée mesure près de 20 mètres de long), ce sont des technologies de pointe qui sont utilisées.

Pour cette entreprise innovante « rien n’était programmé au départ » explique Dominique Simonin, fondateur de l’entreprise avec ses frères, en 1967. C’est la concurrence des lamellés-collés droits allemands et autrichiens qui a poussé l’entreprise à se spécialiser dans la taille artistique des charpentes en bois. Aujourd’hui, elle exporte dans le monde entier ses structures en lamellé-collé : vers l’Europe, l’Afrique, etc. Prochain objectif ? Exporter bientôt 50 %de ses constructions.


Milan 2015 - Naissance du Pavillon France


 
L’exposition universelle se tiendra à Milan du 1er mai au 31 octobre 2015. À ce jour, 144 pays ont confirmé leur présence. Les nations unies, la Fao et l’union européenne seront également présents.
Le Pavillon France, entièrement réalisé en bois du Jura, répondra au thème : « nourrir la planète, énergie pour la vie ».

Le pavillon France en bref :

  • 1 100 m² scénographiés
  • un café contemporain, une boutique, une boulangerie, un espace
  • des savoir-faire
  • des animations, événements, forums, débats, colloques
  • des espaces VIP
  • 1 000 visiteurs attendus par heure sur le Pavillon
  • 5 000 délégations officielles attendues
  • 20 millions d’euros d’investissement public
  • 7 ministères engagés dans l’événement

Pour en savoir plus : http://france-milan-2015.fr/

Voir aussi