Exportation des fromages français en Chine : une solution par le dialogue
Crédit ci-après
© Xavier Remongin / Min.Agri.Fr

Le 10 août 2017, les autorités chinoises ont décidé d’interdire l’entrée sur leur territoire de fromages produits à partir de ferments non autorisés en Chine. La Chine impose en effet une liste de ferments autorisés extrêmement limitative (30 ferments) qui exclue les ferments utilisés pour la production de fromages « typés » tels que le roquefort.

Le blocage des exportations des fromages français vers la Chine représente un enjeu économique important pour les filières laitières.

Interrogé sur ce dossier en marge de l'ouverture du salon SPACE, Patrick Dehaumont, Directeur général de l’alimentation a déclaré à l’AFP : "Plusieurs rencontres sont programmées dans les mois à venir et c'est une question qui se réglera par le dialogue et l'échange".

Les autorités françaises, la représentation de la filière laitière en Chine et les professionnels en France ont ainsi ébauché un plan d’action, qui intégrera à la fois des rencontres techniques et politiques. Parmi les objectifs de ce plan d’action, figurent la démonstration de l’innocuité des ferments utilisés en Europe et la demande d’une dérogation autorisant les ferments traditionnellement employés en France.

Les services du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation sont pleinement mobilisés afin de trouver une solution rapide avec les autorités chinoises et permettre une continuité des échanges.

Voir aussi