Accueil > Espace Pro

Espace Pro

Cette rubrique donne accès aux informations relatives à l’ensemble des politiques sectorielles du ministère en charge de l’agriculture. Vous y trouverez à la fois des données générales destinées à l’information du public, et d’autres contenus techniques ou législatifs mis à la disposition des professionnels.

Pascal.Xicluna - Min.Agri.fr

Alimentation et IAA

Notre culture alimentaire est basée sur la convivialité, le plaisir et le goût mais c’est aussi le terroir, la production agricole et l’agroalimentaire qui permettent de bénéficier d’un large choix de produits de qualité. Cette rubrique est destinée à tous les acteurs de la chaine alimentaire. Elle regroupe notamment les informations liées à la sécurité sanitaire, l’équilibre alimentaire, les signes de qualité ainsi que les industries agroalimentaires.
 

Budget - Soutiens publics

Depuis 2007, le budget de l’Etat s’organise autour de programmes qui fixent des objectifs précis ainsi que des résultats attendus. Pour le secteur agricole, le budget vise à soutenir les évolutions structurelles de l’agriculture, de la forêt et de la pêche. L’analyse et l’ évaluation des soutiens publics est réalisée annuellement en vue du débat budgétaire et concerne l’ensemble des dépenses directes ou indirectes de l’État et de l’Union européenne en faveur de l’agriculture et de la pêche.
 

Enseignement agricole

L’enseignement et la formation aux métiers de l’agriculture, de la forêt, de la nature et des territoires est ouvert à tous. Il accueille des élèves, étudiants, apprentis et stagiaires de la formation continue, de la classe de 4e jusqu’au doctorat. Production agricole, services aux personnes, aménagement du paysage, soin des animaux, agroalimentaire...Autant de métiers variés auquel l’enseignement agricole prépare.
 

Environnement

Outre leur fonction de production pour nourrir les hommes, les secteurs agricole et agro-alimentaire sont au cœur de l’aménagement durable des territoires. Ils contribuent notamment au développement économique, à la protection de l’environnement]] et à la vitalité du tissu social, en particulier dans les territoires ruraux les plus vulnérables. A ce titre, le ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt privilégie les actions incitatives et volontaires dans les politiques publiques qu’il met en place et permettant notamment de montrer que performance environnementale peut être compatible avec performance économique. L’environnementne doit plus seulement être perçu comme une contrainte mais avant tout comme un facteur de production et de valorisation possible des produits agricoles et alimentaires.
 

Europe et International

Le ministère en charge de l’agriculture veille au respect des intérêts de l’agriculture (politique agricole commune), de la pêche et du secteur agroalimentaire , au sein des instances de l’Union européenne. Il défend dans les organisations internationales la conception française de l’agriculture et du développement rural tout en participant à l’objectif de solidarité avec les pays en développement. Le ministère participe également à la politique de promotion des produits agricoles et agroalimentaires et des savoir-faire français à l’export. Enfin en coopération avec les autres ministères concernés le ministère participe aux programmes d’aide alimentaire.
 

Exploitations Agricoles

Le développement économique des exploitations nécessite une adaptation régulière de leurs structures et de leur insertion territoriale dans le cadre des réglementations environnementales, Le ministère en charge de l’agriculture contribue à cette évolution : Il prépare les mesures de développement rural en faveur des exploitations agricoles, et conduit les politiques contractuelles concernant les exploitations. Les politiques engagées par le ministère répondent aux exigences d’une agriculture durable, économiquement productive et respectueuse de l’environnement.
 

Forêt - Bois

La surface des forêts françaises couvre aujourd’hui environ 15 millions d’hectares, soit plus du quart de notre territoire et s’accroît d’environ 40 000 ha par an. La forêt française est la première forêt feuillue d’Europe. Elle est essentiellement privée (74 % des surfaces), avec 3,8 millions de propriétaires. Les forêts publiques, de l’Etat (10 %) ou des collectivités territoriales (16 %), sont gérées par l’Office national des forêts. La plus grande partie de la forêt française a pour vocation de produire du bois d’oeuvre de qualité, dans le cadre d’une gestion durable, c’est-à-dire soucieuse de la conservation de la diversité biologique et du maintien des potentialités des sols, en évitant toute évolution irréversible. La filière forêt-bois regroupe plus de 450 000 personnes, aux métiers très différents, mais complémentaires.
 

Observatoires et statistiques

Le ministère en charge de l’agriculture ainsi que ses partenaires et organismes sous tutelle produisent régulièrement des analyses ou des données chiffrées à destination du grand public et des professionnels. Entreprises, marchés, productions, territoires… Cette thématique regroupe une sélection de ces informations et des liens vers leurs espaces de publication respectifs.
 

Organisation économique

L’organisation économique d’un secteur recouvre l’ensemble des acteurs et des opérations de production, de transformation, de financement et de distribution d’un produit ou d’un groupe de produits jusqu’à un stade final d’utilisation, ainsi que tous les mécanismes d’ajustement du flux des produits et des facteurs de production
 

Prospective - Évaluation

Pour mieux comprendre un contexte mondial en évolution rapide et continu, le recours à la prospective et à l’évaluation est aujourd’hui une nécessité. Le ministère en charge de l’agriculture s’est donc doté de moyens accrus pour affiner ses orientations stratégiques en matière économique, sociale et environnementale. Ses observations et travaux seront rendus publics dans plusieurs formats de publications, dont des Notes de veille et des Notes d’analyse.
 

Protection sociale - Travail - Emploi

Le ministère en charge de l’agriculture conduit la politique sociale agricole qu’il s’agisse de l’emploi, de la protection sociale, ou de la législation du travail dans les secteurs agricole, agroalimentaire et forestier.
 

Recherche - Développement

Dans le domaine de la recherche et du développement agricole et rural, le ministère en charge de l’agriculture met en œuvre une politique d’évaluation, d’orientation et de coordination des dispositifs de formation, de recherche et de transfert/conseil/développement. Afin de mobiliser rapidement les connaissances scientifiques et techniques, et en liaison avec les organismes et instituts techniques, le ministère s’appuie sur un programme d’encouragement à l’innovation, de mise en réseau des compétences et des connaissances. Ce "programme national de développement agricole" est financé par un compte d’affectation spéciale développement agricole et rural, le CasDAR.
 

Santé et Protection des Animaux

La santé et à la protection des animaux d’élevage ou domestiques sont réglementées par le ministère en charge de l’agriculture. La pharmacie vétérinaire, l’alimentation animale, l’identification et le mouvement des animaux font également partie du dispositif réglementaire qui est appliqué par les services vétérinaires au niveau de chaque département. Ces services constituent les maillons indispensables de la chaîne de surveillance, d’alerte et de lutte contre des maladies animales, les conditions sanitaires de reproduction, la qualification sanitaire des élevages et l’exercice du mandat sanitaire par les vétérinaires praticiens.
 

Santé et Protection des Végétaux

Le ministère en charge de l’agriculture conduit de nombreuses actions pour la prévention et la gestion des risques sanitaires et phytosanitaires inhérents à la production végétale. Il élabore la politique de protection des végétaux et de contrôle de la mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques et en surveille l’utilisation. Les services de la protection des végétaux ont ainsi trois principaux objectifs : la veille sanitaire et phytosanitaire, le contrôle des conditions de production des végétaux, et la promotion de pratiques agricoles plus respectueuses de la santé et de l’environnement.
 

Vie en Milieu rural

Espace ouvert et attractif, la France est en grande majorité un territoire rural qui, depuis une quinzaine d’années connaît de profondes mutations. La loi relative au développement des territoires ruraux vise à donner un nouvel élan à un monde rural où coexistent des évolutions contrastées. Dans ce contexte, les pôles d’excellence rurale participent au développement économique des espaces ruraux. La vie en milieu rural s’exprime notamment à travers des politiques de développement local, un réseau d’associations et un tissu d’activités multiples. Mais elle est également le lieu de situations précaires, variables selon les professions et les territoires, avec des répercussions sur la vie économique et le mode de vie des habitants.