Erasmus+ : l'enseignement agricole à l'heure européenne
Crédit ci-après
© Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr
L’ouverture sur l’Europe et l’international compte parmi les missions de l’enseignement agricole qui échange et coopère avec près d’une centaine de pays, en priorité avec les membres de l’Union européenne. Le programme Erasmus a aujourd'hui 30 ans. A l'occasion des 60 ans du traité de Rome, retour sur la collaboration entre l'enseignement agricole et le programme européen.

Cette ouverture à l’international traduit la capacité d’adaptation de l’enseignement agricole aux évolutions de notre époque :

  • une grande diversité dans les formations dispensées,
  • une dynamique en faveur de l’innovation pédagogique dont en particulier l’approche par gestion de projet,
  • la place de la coopération européenne et internationale parmi les cinq grandes missions dévolues à l’enseignement agricole et inscrites dans la loi.

"La construction de l’espace européen de l’enseignement et de la recherche est un chantier national dans lequel l’enseignement agricole technique et supérieur entend jouer pleinement son rôle. Le programme Erasmus + est, sans conteste, l’outil emblématique de cette construction. Il permet à nos établissements de former des futurs professionnels conscients d’appartenir à cet espace commun", explique Philippe Vinçon, directeur général de l'enseignement et de la recherche (DGER) au ministère de l'Agriculture,de l'Agroalimentaire et de la Forêt.
"Le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, est un partenaire important de l’Agence Erasmus+ France / Education Formation, il participe activement à ses instances de gouvernance. Il est également un acteur reconnu du programme de l’Union européenne Erasmus +. La participation des établissements de l’enseignement agricole aux projets de mobilité et de coopération du programme Erasmus + est le reflet de leur engagement en faveur de l’emploi des jeunes et de la citoyenneté européenne", souligne Laure Coudret-Laur, directrice de l'agence Erasmus+ France/ Education Formation.

Le programme Erasmus+ se compose de 3 actions-clés :

  • la mobilité à des fins d'apprentissage,
  • la coopération pour l'innovation et l'échange de bonnes pratiques,
  • le soutien à la réforme des politiques.

L'enseignement agricole est très impliqué dans ces trois axes. Chaque année, de nombreux projets visent à favoriser les mobilités d'étudiants, augmenter le partage de connaissances sur l'agriculture de demain et faciliter la mise en place d'outils de transparence, au niveau européen.
 

Les chiffres-clés du programme Erasmus+ et l'enseignement agricole en 2015

  • 7,7 millions d'euros pour les projets de mobilité et de partenariat stratégique des établissments de l'enseignement agricole, soit 6,3% du budget national Erasmus +
  • 92 projets sélectionnées soit 6% de la totalité des projets sélectionnés au niveau national
  • 50% des projets acceptés viennent de l'enseignement agricole public et 48,9% de l'enseignement agricole privé

 

Quelques projets sélectionnés en 2015

Enseigner à produire autrement sur les territoires. Transition vers l'agro-écologie et conséquences sur les systèmes de formation

Le projet vise à faire évoluer les référentiels de formation afin qu'ils s'adaptent aux innovations issues de la recherche, du développement et des pratiques des agriculteurs et permettent, par leur diffusion, la transition agro-écologique. Les méthodes pédagogiques seront adaptées à une approche systémique, pluridisciplinaire et basée sur les études de cas sur le terrain.

5 pays, 5 partenaires
Le Centre d'Enseignement Zootechnique (coordonnateur du projet), l'Université Mariboru en Slovénie, le Centre du programme LEADER et de méthodologie de formation en agriculture de Lituanie, l'Observatoire européen du Paysage en Italie et l'Université des Ressources naturelles et des Sciences de la Vie de Vienne en Autriche.

 

Mobilités dans le cadre des doubles diplômes BTS Euro délivrés par l'EPLEFPA Saint-Lô Thère (Manche) et le Bridgwater College à Cannington (GB)

Deux BTS Euro, l'un en Productions animales, l'autre en Sciences et techniques agroalimentaires, permettent aux étudiants d'obtenir un double diplôme, le BTS français et le diplôme anglais (Level 3).
Les études se déroulent sur 2 ans, avec une 1ere année en France et une année en Angleterre.

Les acquis de cette mobilité, au cours de leurs études, permettent aux jeunes de faciliter leur accès à l'emploi via la mobilité professionnelle européenne.

Bilan Enseignement Agricole et Erasmus 2015 (PDF, 2.27 Mo)

Voir aussi