L'enseignement agricole supérieur long : de bac +3 au doctorat
Crédit ci-après
© Cheick Saidou / Min.Agri.Fr
L’enseignement supérieur agronomique, vétérinaire et de paysage, ce sont 19 établissements qui forment près de 16 000 étudiants. Dans ces établissements sont proposées des formations au service du développement durable, de l’agronomie, de l’alimentation, de l’environnement, du paysage, de la médecine vétérinaire et de l’aménagement du territoire.

Pour tout savoir sur l'enseignement supérieur agricole long, téléchargez la plaquette sur l'enseignement supérieur (PDF, 2.42 Mo)

Demain, je serai… ingénieur, vétérinaire ou paysagiste !

La formation que vous choisirez vous permettra :

  • d’être en contact avec le monde professionnel via les stages
  • d’étudier à l’étranger
  • de bénéficier d’un enseignement de haut niveau, en lien avec la recherche
  • de découvrir une vie étudiante riche avec la possibilité de monter des projets, de s’investir dans le milieu associatif, etc.

En plus de ces formations qualifiées de "cursus de référence", l’enseignement agricole supérieur dispose aussi d’une offre de formation licences/masters/doctorats.

Cette offre de formation large et de haut niveau est régulièrement alimentée par les travaux en lien étroit avec la recherche.

L’accès aux grandes écoles : avec ou sans prépa !

Du lycée à une école d’ingénieurs, vétérinaire ou du paysage, plusieurs voies d’accès existent.

Différents concours nationaux permettent d’accéder aux écoles. Les titulaires d’un bac, d’un BTSA, d’un BTS ou d’un DUT, d’une licence peuvent se présenter à ces concours. Le recrutement des écoles d'ingénieur en agronomie,en agroalimentaire, en eau et environnement, ou en paysage ainsi que des écoles vétérinaires se fait sur concours après le passage par une classe préparatoire en 2 ans, également accessible sur concours. Les écoles délivrant le diplôme de paysagiste recrutent quant à elles sur concours ouvert aux étudiants déjà titulaires d'un bac +2.

En savoir plus sur les classes qui permettent d'accéder à une grande école.

Les établissements d’enseignement supérieur développent quant à eux des actions pour faciliter les passerelles entre l’enseignement technique et l’enseignement supérieur et permettre ainsi aux élèves les plus motivés de poursuivre leurs études quel que soit leur parcours.

Plus d'infos sur les concours nationaux ? Rendez-vous sur le site du service des Concours Agronomiques et Vétérinaires (SCAV).

Étudier et travailler en même temps : l’apprentissage !

Une dizaine de formations pour le cursus d’ingénieur et de paysagiste sont ouvertes à l’apprentissage, combinant ainsi formation et milieu professionnel. L’apprentissage constitue un excellent tremplin vers l’emploi avec une première expérience en entreprise et offre aux étudiants une certaine autonomie financière grâce au statut de salarié.

Un job à la clé !

Un enseignement supérieur de qualité, diversifié et dynamique en lien avec le monde professionnel, une formation toujours à la pointe des dernières avances scientifiques et ouverte à l’international, c’est le point de départ d’une carrière épanouissante à la ville, à la campagne, et pourquoi pas à l’étranger.
Le taux net d’emploi des diplômés des établissements d’enseignement supérieur agricole est de 90% 18 mois après l'obtention du diplôme (enquête sur l'insertion profesionnelle réalisée en 2014).

Vous recherchez une formation?

Pour plus d’informations sur les voies de formation et pour trouver votre formation, utilisez le moteur de recherche "Formations".

Vous recherchez un établissement?

Pour trouver les établissements d’enseignement supérieur agronomique, vétérinaire et de paysage sous tutelle du ministère chargé de l’agriculture, utilisez le moteur de recherche "Établissements".

Les établissements dans le domaine de l’agronomie sous tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche : École nationale supérieur agronomique de Toulouse et École nationale supérieure d’agronomie et des industries alimentaires de Nancy.

Voir aussi