Enseignement agricole : 2 nouveautés à retenir pour la rentrée 2017-2018
Crédit ci-après
© Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr
Chaque rentrée scolaire amène sont lots de nouveautés pour mieux répondre aux attentes des jeunes, des familles et des professionnels... Parmi celles-ci, l'enseignement agricole met en place un cursus spécial, en 3 ans, pour les élèves en baccalauréat professionnel qui souhaiteraient poursuivre des études d'ingénieur. À noter également la création de 2 nouvelles épreuves facultatives pour l'épreuve du bac : « engagement citoyen » et « mobilité ».

Devenir ingénieur avec un bac pro agricole

Dans le cadre d'une expérimentation, une formation renforcée sur 3 ans, accessible après examen du dossier scolaire, est proposée aux élèves passant un baccalauréat professionnel agricole et souhaitant poursuivre leurs études en école d’ingénieur.

Les deux premières années de formation, dans une classe où l’effectif est limité à 12, sont adossées à une formation de brevet de technicien supérieur agricole (BTSA) : Productions animales (PA) au lycée agricole La Roque à Rodez (Aveyron) ou Analyses agricoles, biologiques et biotechnologiques (ANABIOTEC) au lycée agricole Le Paraclet à Amiens (Somme).

Après le BTSA, ces étudiants entrent en classe préparatoire spécifique tout en continuant de bénéficier d’un accompagnement personnalisé afin d’optimiser leurs chances de réussite au concours d’accès aux écoles publiques d’ingénieur agronome.

Création de 2 nouvelles épreuves facultatives

  • « Engagement citoyen »

Les élèves de l’enseignement agricole apprennent un métier et préparent un examen, mais beaucoup d'entre eux sont également des acteurs qui s'engagent dans la vie associative, dans ou hors de l'établissement. Cet engagement permet l'acquisition de capacités qui contribuent à la construction du citoyen. Afin de valoriser cet engagement, une unité facultative « Engagement citoyen » a été créée. Une épreuve facultative sera proposée dès la session 2018 au CAP agricole et au baccalauréat, et permettra aux jeunes qui s'engagent de bénéficier de points supplémentaires.

  • « Mobilité »

À partir de la session d’examen 2018, le candidat au baccalauréat professionnel qui réalise son stage individuel en milieu professionnel en Europe peut valoriser cette expérience en présentant à l’examen l’unité facultative « mobilité ». La note attribuée est sur 20 points. Seuls les points au-dessus de 10 sont comptabilisés dans le calcul de la moyenne générale de l’examen.

À partir de la session d’examen 2018, les candidats au bac pro agricole peuvent s’inscrire à 2 épreuves facultatives.

Voir aussi