#Egalim - Quelle promotion d’une agriculture durable pour faciliter la transition écologique ?
Crédit ci-après
© Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr

Le développement de l'agriculture pour une alimentation saine et durable se fonde sur une logique de performance économique, environnementale, sociale et sanitaire. La production agricole repose au plan agronomique sur la mise en valeur des ressources naturelles et sur les régulations biologiques. La préservation des milieux (sols, eau, air et biodiversité) est une condition de la pérennité des systèmes agricoles et leur permettra de mieux s’adapter aux conséquences du changement climatique.

De nombreuses pratiques, d'ores et déjà engagées par les exploitants agricoles, contribuent au maintien de la qualité des milieux : pratiques agro-écologiques, systèmes herbagers, mode de production de l'agriculture biologique, systèmes de cultures à bas niveaux d'intrants, exploitations sous certification environnementale, agroforesterie etc.

L'agro-écologie a été prise en compte dans les différentes structures de recherche (Inra, IRSTEA) et d'enseignement agricole ; les instituts techniques, le réseau des chambres d'agriculture, les coopératives agricoles, les organismes de développement agricole…

Dans un contexte de progression de la population mondiale et d'apparition de nouveaux défis climatiques, de nouveaux comportements du consommateur émergent, notamment la sensibilité aux conséquences sociales et environnementales de la consommation alimentaire. L'agriculture et l'agroalimentaire doivent s'adapter à ces changements, mieux répondre à la demande et être en capacité de conjuguer leur performance économique, sociale, environnementale et sanitaire.

L'agriculture recèle de vastes potentialités, elle apparaît plus que jamais facteur de solutions au regard des défis de la transition écologique.

A télécharger

La présentation de Philippe Mauguin, président directeur général de l’Inra (PDF, 474.34 Ko)