#EGalim : présidence et sujets de l'atelier 2
Crédit ci-après
© Cheick.Saidou / Min.Agri.Fr

L’atelier 2 « Développer les initiatives locales et créer des synergies » aborde les sujets des circuits courts ou de proximité, des freins à leur développement, des projets alimentaires territoriaux, de contribution de la restauration collective au soutien aux productions locales.

François-Michel Lambert, député des Bouches-du-Rhône, et Johanna Rolland, maire de Nantes, co-président les travaux.

Les sujets abordés

  • le cadre du PNA (Programme national de l'alimentation),
  • la continuité des Plans alimentaires territoriaux (PAT),
  • les échelons politiques pertinents d’intervention (communes, départements, intercommunalités, régions),
  • la relocalisation des filières,
  • la territorialisation de l’animation,
  • les partenaires concernés notamment la restauration collective,
  • le Groupement d’étude des marchés en restauration collective et de nutrition (GEMRCN).

François-Michel Lambert insiste sur « la nécessité de se doter d’indicateurs d’efficacité de politiques publiques et d’observatoires corrélés avec les attentes des consommateurs et la capacité de production des agriculteurs ».

François-Michel Lambert, son parcours

François-Michel Lambert est député (REM) réélu sur la 10e circonscription des Bouches-du-Rhône, membre de la commission Développement durable et Aménagement du territoire de l'Assemblée nationale (dont il a été le vice-président sur la législature 2012-2017).

Président-fondateur de l'Institut de l'économie circulaire, association multi-acteurs composée de 200 membres, entreprises, collectivités, ONG, écoles qui définit et met en œuvre une transformation de notre modèle économique pour sortir d’une société de gaspillage et aller vers un développement d’une économie centrée sur la ressource, sa préservation, son utilisation efficiente. L'institut est devenu la référence française et principal partenaire des pouvoirs publics. Il est partenaire de nombreuses collectivités comme Paris et la métropole du Grand Paris, les régions Bretagne et Aquitaine, le département du Lot-et-Garonne, les territoires comme le SMICVAL et Biovallée…

Également à l'origine de la création du Club des parlementaires de l'économie circulaire, François-Michel Lambert a reçu la Marianne d’Or du développement durable pour son action volontariste en faveur de l’économie circulaire. En mars 2015, le Gouvernement lui a confié la présidence de la commission nationale sur la logistique.
 
François-Michel est membre du Conseil de simplification, mis en place par le Gouvernement. Il y a apporté notamment des simplifications pour les entreprises sur les questions de logistique et de l’économie circulaire.