#EGalim : présidence et sujets de l'atelier 1
Crédit ci-après
© Xavier Remongin / Min.Agri.Fr

L'atelier 1, Mieux répondre aux attentes des consommateurs en termes de qualités nutritionnelles et environnementales, d’ancrage territorial, de bien-être animal et d’innovations, réunit à lui seul, dans son intitulé, l’éventail des préoccupations qui traverse notre société. Répartis en 4 ateliers, les participants ont pu dégager des sujets qu’on retrouvera dans les propositions. Jean-Yves Mano et Dominique Verneau co-président cet atelier.

Les sujets débattus

  • la confiance par la valeur : un pacte entre les filières, les ONG (Organisations non gouvernementales) et les consommateurs pour restaurer la confiance ;
  • la restauration hors domicile et son ancrage territorial ;
  • la transition écologique vers le développement durable et l’engagement de l’État ;
  • la manière de fiabiliser l’information et la communication pour qu’elle soit lisible ? ;
  • l’éducation en direction des plus jeunes ;
  • la territorialité ;
  • les appels d’offres sur la restauration collective au niveau européen ;
  • l’innovation par le biais des nouvelles technologies ;
  • le lien entre PNA (Plan national de l’alimentation), le PNSE (Plan national santé et environnement) et le PNNS (Plan national nutrition et santé) ;
  • la valorisation des signes de qualité.

« Il nous faut une production plus respectueuse de l’environnement qui va vers plus de qualité. Il y a une prise de conscience du travail et des progrès accomplis par les agriculteurs et les producteurs pour aller vers un respect de l’environnement et de la qualité des produits qui correspondent mieux aux attentes des consommateurs. Le consommateur de son côté a pris conscience des difficultés du monde agricole, c’est pourquoi il est prêt à faire un certain nombre d’efforts malgré ses contraintes en pouvoir d’achat. Son exigence est d’avoir des produits de qualité accessibles financièrement. Sans doute faudra-t-il l’éduquer à sa façon de consommer pour que cela ne nuise pas à sa santé », analyse Jean-Yves Mano.

Les parcours des co-présidents

Depuis novembre 2016, Jean-Yves Mano est président de l’association CLCV, association nationale qui défend exclusivement les intérêts spécifiques des consommateurs et des usagers depuis 1952. Son action vise un monde juste et solidaire. C’est à partir des questions quotidiennes des particuliers, témoins des dysfonctionnements de la société, que l’association agit. La CLCV fédère un réseau de près de 360 associations locales et compte 31 000 adhérents.

Il est aussi membre est membre du Conseil économique et social environnemental (CESE) en tant que personnalité associée. Au cours de ces dernières années, il a été sénateur de Paris de 2001 à 2004, conseiller de Paris de 1995 à 2014 et maire-adjoint de Paris en charge du logement de 2001 à 2014.


Dominique Verneau est directeur de la production laitière des Laiteries H.Triballat, une entreprise familiale depuis 5 générations, basée à Rians, dans le Cher en région Centre-Val de Loire. Elle allie tradition et innovation pour développer de nouveaux marchés de niche dans le domaine de l'ultra frais vache, chèvre et brebis, des desserts lactés et des fromages de chèvre. Les laiteries H.Triballat sont présentes en France avec 11 sites de production répartis sur tout le territoire et à l'export avec une filiale en Espagne et 3 filiales aux Etats-Unis. Par ailleurs, il est membre des Conseils d'admnistrations des interprofessions lait de vache et lait de chèvre et membre du Comité AOP de l'INAO, représentant l'AOP Chavignol dont il est le président.

 

Voir aussi