#DuoDay2018 : Stéphane Travert assiste à une séance d'équi-handi
26/04/2018
© Cheick Saidou / Min.Agri.Fr
Ce jeudi 26 avril, Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, s'est rendu au centre équestre de La Villette, à Paris, dans le cadre de la 3e édition de l'opération DuoDay. Cette action européenne vise à améliorer l'inclusion des personnes en situation de handicap dans le monde du travail.

Après une visite du centre équestre, situé au cœur du parc de La Villette, dans le 19e arrondissement de Paris, le ministre a assisté à une séance d'équitation adaptée à des personnes en situation de handicap en présence, notamment, de Serge Lecomte et Frédéric Bouix, respectivement président et délégué général de la Fédération Française d'Équitation (FFE), de Blandine Théry-Chamard, Haute fonctionnaire en charge du handicap et de l’inclusion au ministère de l'Agriculture, et de Martine Leguille-Balloy, députée et présidente du groupe Cheval à l'Assemblée nationale.

Sur le principe du DuoDay – le temps d'une journée, une personne valide forme un binôme avec une personne atteinte de handicap –, la séance s'est déroulée en compagnie de duos composés de cavaliers valides et de jeunes adultes autistes. Elle était animée par un duo constitué d'une enseignante valide et d'un enseignant en situation de handicap, Camille Jaguelin, membre de l'équipe de France de para-dressage.

Un moment d'échange

À la suite de la séance, le ministre a longuement échangé avec les différents acteurs de cette matinée, valides et en situation de handicap, sur cette expérience.

Stéphane Travert a rappelé l'engagement fort du ministère sur ce sujet avec la nomination, en janvier 2018, d'une Haute fonctionnaire en charge du handicap et de l’inclusion. « Le ministère est engagé dans une démarche d’accessibilité professionnelle au sein des structures agricoles pour tous les publics », a-t-il ajouté. « Nous travaillons aussi avec les filières : il faut créer des passerelles. »

Le ministre a également pu s'entretenir avec la psychomotricienne de l'établissement médico-éducatif où résident les jeunes adultes autistes, puis avec Carole Yvon-Galloux, chargée du développement de l'accessibilité des personnes en situation de handicap à la FFE. « Aujourd'hui, on commence vraiment à mesurer les réels bienfaits de l'équithérapie, a-t-elle expliqué au ministre, « mais le maillage entre le champs équestre et le champs médical doit être amélioré. »

Camille Jaguelin, cavalier handisport en formation dans la prestigieuse École nationale d'équitation du Cadre noir de Saumur, a lui fait part du sentiment d'exclusion dont il a pu souffrir, plus jeune : « ce sont les chevaux qui m'ont donné envie d'aller plus loin ».

La matinée en images

http://ministre-en-images.agriculture.gouv.fr/post/173326190025/dans-le-cadre-de-laction-européenne-duo-day-en

Avec 150 000 personnes atteintes d'un handicap accueillies dans les poney-clubs et les centres équestres en 2017, la Fédération française d'équitation (FEE) est engagée de longue date dans l'accompagnement et l'inclusion des personnes en situation de handicap.

Le centre équestre de La Villette accueille par exemple chaque semaine, en partenariat avec différents instituts, des groupes de personnes en situation de handicap. À cheval ou à poney, ces cavaliers développent leurs capacités cognitives dans le cadre de leur parcours de soin.