Devenez technicien supérieur au sein du ministère de l'Agriculture
Crédit ci-après
©Rebecca Pinos/Min.Agri.Fr
Le ministère de l'Agriculture recrute par la voie du concours des techniciens supérieurs (TSMA) dans trois spécialités : « vétérinaire et alimentaire », « technique et économie agricoles » et « forêts et territoires ruraux ». Des spécialités qui offrent de nombreuses possibilités de carrière.

Deux voies d'accès s'offrent aux techniciens supérieurs qui souhaitent intégrer le ministère : un recrutement dans le 1er grade (niveau Baccalauréat) ou dans le 2ème grade (grade de principal – niveau Bac + 2).

Retrouvez toutes les informations relatives aux conditions d'accès, aux modalités d'épreuves et aux programmes en consultant les notices : TSMA1 et TSMA 2.

Trois spécialités, des métiers variés

Les concours permettent le recrutement de techniciens dans un nombre varié de métiers et missions. De la diffusion des techniques agricoles à la gestion des forêts en passant par les contrôles sanitaires, les besoins et talents sont multiples. Les inscriptions sont ouvertes et les concours auront lieu en février 2017 !

Deux voies d'accès s'offrent aux techniciens supérieurs qui souhaitent intégrer le ministère : un recrutement dans le 1er grade (niveau Baccalauréat) ou dans le 2ème grade (grade de principal – niveau Bac + 2).

Spécialité « vétérinaire et alimentaire »

Les techniciens supérieurs du ministère chargé de l'agriculture de la spécialité « vétérinaire et alimentaire » participent à toutes les activités en matière de santé et protection animale et de sécurité alimentaire incombant aux services du ministère chargé de l'agriculture. Ils exercent principalement au sein des directions départementales de protection des populations (DDPP) et des directions départementales de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) au siège ou dans les abattoirs. Ils peuvent être amenés à servir en administration centrale, en directions régionales de l'agriculture, de l'alimentation et de la forêt, dans les écoles d'application, dans certains services ou établissements d'étude et de recherche ainsi qu'en détachement.

Les techniciens supérieurs du ministère chargé de l'agriculture de la spécialité « vétérinaire et alimentaire » recrutés dans le premier grade (technicien) peuvent être affectés sur des postes d'inspection sanitaire en abattoirs. Ils ont alors pour mission de préserver la santé publique des animaux et des consommateurs en réalisant des contrôles réglementaires sur les animaux vivants, les viandes et sur l'établissement abattoir.

Fiche métier : technicien spécialité « vétérinaire et alimentaire » (PDF, 261.95 Ko)

Spécialité « techniques et économie agricoles »

Les techniciens supérieurs du ministère chargé de l'agriculture de la spécialité « techniques et économie agricoles » contribuent à l'orientation des productions animales et végétales, à la diffusion des techniques agricoles, aux enquêtes et études statistiques et économiques, à l'élevage et aux activités hippiques, à la protection des végétaux. Ils exercent au sein des directions régionales de l'agriculture, de l'alimentation et de la forêt (DRAAF), des directions départementales des territoires (DDT) et de la mer (DDTM) et peuvent être amenés à servir en administration centrale, dans les écoles d'application, dans certains services ou établissements d'étude et de recherche ainsi qu'en détachement.

Les techniciens supérieurs de la spécialité « techniques et économie agricoles » sont chargés d'organiser et d'assurer le traitement des dossiers d'aide à l'agriculture, la mise en œuvre au niveau départemental de l'orientation et de l'organisation des productions végétales et animales. Ils assurent la mise en œuvre des enquêtes et études statistiques et contribuent à garantir la qualité sanitaire des végétaux, produits végétaux et denrées alimentaires d'origine végétale au sein des DRAAF. Ils réalisent les contrôles nécessaires au paiement des aides françaises et européennes au sein de l'Agence de services et de paiement(ASP) ou de FranceAgriMer (FAM), ou encore participent à l'élevage et aux activités hippiques à l'Institut français du cheval et de l'équitation (IFCE).

Fiche métier : technicien spécialité « techniques et économie agricoles » (PDF, 15.68 Ko)

Spécialité « forêts et territoires ruraux »

Les techniciens supérieurs du ministère chargé de l'agriculture de la spécialité « forêts et territoires ruraux » participent à toutes les activités en matière de forêt et d'environnement incombant aux services déconcentrés de l'État : Directions régionales de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt (DRAAF), Directions départementales des territoires (DDT) et de la mer (DDTM) et Directions régionales de l'environnement,de l'aménagement et du logement (DREAL). Ils peuvent être amenés à servir en administration centrale, dans les écoles d'application, dans certains services ou établissements d'étude et de recherche ainsi qu'en détachement.

Les techniciens supérieurs de la spécialité « forêts et territoires ruraux » interviennent dans des domaines tels que les politiques publiques forestières, environnementales et de gestion de l'eau, la réglementation des espaces forestiers, naturels et des milieux aquatiques, la chasse et gestion de la faune sauvage, la pêche et la gestion des milieux aquatiques, ou la police de l'eau.

Ils peuvent également participer à des projets pour la gestion des espaces naturels, la valorisation des paysages, l'élaboration d'orientations régionales de la faune sauvage, le programme Natura 2000, etc.

Fiche métier : technicien spécialité « forêts et territoires ruraux » (PDF, 18.33 Ko)

Recrutement au titre de 2017

Calendrier prévisionnel :

  • Les pré-inscriptions sont ouvertes jusqu'au 3 novembre 2016
  • Les épreuves auront lieu en février 2017 pour les écrits (admissibilité) et en juin 2017 pour les oraux (admission)

Pour se pré-inscrire

Consulter l’arrêté d’ouverture

Les candidats reçus à l'un de ces concours sont ensuite nommés fonctionnaires stagiaires pendant une durée d'un an ; les techniciens principaux accomplissent leur stage à l'Institut de formation des personnels du ministère de l'agriculture (INFOMA).

 

Voir aussi