Des recettes anti-gaspi
© Pascal Xicluna
Nos grand-mères excellaient dans l’art d’accommoder les restes. Et si on revenait aux pratiques d’antan pour réduire le gaspillage alimentaire ?

Pour cuisiner les restes, il faut avant tout savoir bien les conserver.

  • Refroidir rapidement. Laisser les plats au maximum 30 minutes à température ambiante, sinon ils risquent de développer des bactéries et ne seraient donc plus consommables.
  • Bien protéger pour éviter le dessèchement, éviter le contact avec d’autres produits et éviter qu’ils ne s’abîment trop.
  • Bien réchauffer en privilégiant le réchauffage à haute température et éviter de les réchauffer plus d’une fois.

Papillote, sorbet, pizza, soupe, compotes, brochettes, crumble, gratins … les fruits abîmés, le rôti de bœuf qui dort dans le frigo, les radis déconfis... tous retrouvent une nouvelles vies, du plus basique au plus original, voici quelques recettes pour manger durable !

Les basiques

Croûtons à l’ail : Mixer ail et huile d’olive. Faire chauffer le mélange dans une poêle, y faire griller des tranches de pain rassis. Servir chaud avec une soupe.

Cake « aux restes du frigo » : La base du cake est toujours la même : de la farine, de la levure, des œufs et de l’huile d’olive. Après avoir obtenu un pâte lisse, on verse les ingrédients : crabe, olive, jambon, chèvre, raisin, poivre, roquefort … on peut tout y mettre.

Brioche perdue : Battre un œuf, une cuillère à soupe de crème, 3 de lait. Couper de la brioche et tremper des grosses tranches dans le mélange, les faire revenir à la poêle avec du beurre et du sucre. Servez aussitôt.

Crumble de ratatouille : Le crumble n’est pas seulement réservé au sucré. On remplace le sucre par la chapelure, on y ajoute quelques graines de pavots et le tour est joué. Mélanger 45 g de beurre, 45 g de farine, 20 g de chapelure, 20 g de parmesan et des graines de pavots. Saler, poivrer. Déposer au fond d’un plat le reste de ratatouille, avec du laurier et du thym. Recouvrir de pâte à crumble. Enfourner 20 minutes.

Les originaux

Chips aux épluchures de patates : Bien laver la peau des pommes de terres, puis plongez-les dans l’huile bouillante à 190°C pendant 20 minutes. Déposez-les dans un plat garni de papier absorbant et salez aussitôt. (on peut faire la même chose avec des épluchures de pommes !)

Soupe aux épluchures d’asperges : Faire revenir une échalote et des pommes de terres dans du beurre, ajouter les épluchures d’asperges, puis le bouillon. Mixer avec un peu de crème. Dégustez avec une tartine de pain grillé.

Soupe aux fanes de radis : Faire fondre un oignon dans du beurre et de l’huile d’olive, ajouter les fanes de radis et laissez suer, ajoutez du bouillon, du sel, du poivre. Laissez cuire quelques minutes et mixez le tout en ajoutant du cerfeuil et une cuillère de crème fraîche.

Hachis Parmentier au chorizo et aux olives  : On recycle purée et chorizo ! Hacher le chorizo, les olives, le thym, le romarin. Beurrer un plat, répartir le hachis au fond, recouvrir de purée et éventuellement de chapelure. Cuire à 180° pendant 20 minutes.

Poulet au coca : Pour changer du traditionnel « il faut finir le poulet du dimanche » voici une recette pour enchanter petits et grands. Faire cuire 40 minutes 1 canette de coca-cola, 10cl de sauce soja, 2,5 cl de crème de cassis, un jus de citron, 1 cube de fond de veau. Faire revenir les morceaux de poulets à la poêle. Napper-les de sauce sirupeuse. Servir chaud.

Et pour tout savoir sur l’art d’accommoder les restes, on lit :

  • Sos restes, de Blandine BOYER, aux Éditions Marabout
  • Délicieux petits restes : 90 recettes futées pour une cuisine débrouille, de Emmauelle JARY et Jean-François MALLET aux Éditions Solar
  • Petits riens, grands festins : le nouvel art d’accommoder les restes, de Antoine HERBEZ, aux Éditions Albin Michel
  • La cuisine du lendemain, l’art d’accommoder les restes, de Delphine SCHWARTZBROD aux Éditions Flammarion.