Des jeunes marocains vivent l'agriculture au cœur des régions françaises
Crédit ci-après
© DR
Cet été 2017 marque la 27e édition du programme « Stage 250 » avec l'accueil de 125 étudiants marocains en Nouvelle-Aquitaine, Bretagne, Bourgogne-Franche-Comté et Auvergne-Rhône-Alpes. En 27 ans, plus de 3 500 agriculteurs français ont déjà partagé leurs savoirs avec 6 500 étudiants marocains.

Créé en 1990, « Stage 250 » est l'appellation d'un programme d'accueil d'étudiants marocains. Le dispositif est ouvert aux étudiants ingénieurs agronomes et vétérinaires des trois écoles marocaines : l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II (IAV), l’École nationale d’agriculture de Meknès (ENA) et l’École nationale forestière d’ingénieurs (ENFI) et, depuis 2014, aux étudiants des Instituts marocains de techniciens spécialisés.

Les stagiaires arrivent chaque été en France pour retrouver leurs familles d'accueil et réaliser un mois de stage professionnel dans une exploitation ou une entreprise sur des thématiques variées telles que l'élevage, les grandes cultures, le maraîchage, la viticulture, l'apiculture, l'horticulture, la transformation ou les métiers équins.

Des objectifs pédagogiques, une expérience humaine

Ce partenariat entre la Direction générale de l'enseignement et de la recherche (DGER) du ministère de l'Agriculture français et son homologue marocain a gardé la même philosophie depuis sa création :

  • initier les étudiants au fonctionnement de l’exploitation agricole par une immersion dans la réalité professionnelle et par une participation active à toutes ses activités,
  • faire découvrir et comprendre l’intérêt d’une exploitation agricole ancrée dans son territoire,
  • consolider des acquis en langue française et apprentissage des termes techniques.

Au-delà de ces trois objectifs pédagogiques, les échanges humains et culturels entre les familles françaises et les étudiants marocains sont des expériences uniques d’ouverture et de solidarité. La richesse de cette expérience consolide le vivier des maîtres de stage français, assurant la pérennité du programme.

« En matière d'accord de coopération internationale, ce programme est assez unique en son genre », souligne Arnaud Dumaître, l'un des animateurs du réseau Maroc de la DGER. « Il permet de créer des liens forts entre la France et le Maroc. »

Une étroite collaboration avec les consulats français de Tanger, Fès, Casablanca, Rabat et Marrakech garantie la bonne préparation du séjour en France des futurs stagiaires marocains.
 

Le programme « Stage 250 » en images

Cet été, France 24 a réalisé un reportage sur le programme « Stage 250 » à Lons-le-Saunier (Jura) dans le cadre de son émission « Ici l'Europe » dédiée, pour ce numéro, à la coopération agricole avec des pays tiers. La séquence se situe entre la 5e et la 9e minute.